mik dupont UA-70672535-1

01/05/2017

1 mai : Quand le couteau blesse celui qui parle vrai

hedebouw30.jpgIl y a vraiment de quoi être dégoûté de la politique quand on fait un peu le tour des manifestations de ce premier mai. Un "je ne sais qui" blesse R. Hedebouw avant qu'il ne prenne courageusement la parole avant d'aller se faire suturer la plaie. Mais il y a encore plus pénibles plaies. Celles des meetings PS et MR. Un PS qui, de plus en plus éloigné de ses valeurs de base, se prononce simplement pour une espèce de charité pour les travailleurs et s'éloigne de plus en plus de la défense d'une  justice sociale et d'une meilleure répartition de la richesse. C'est la politique du sparadrap qui laisse la plaie ouverte. Pire encore: Marcourt réagit en homme de droite en réclamant plus de sécurité pour le citoyen, alors que sa sécurité sociale, elle, est en destruction. Des flics pour éviter la saignée populaire. Cerise sur la gâteau, Laurette Onkelinx, après avoir soutenu Hamon, se prononce pour Macron qui " a réussi à incarner cet espoir. Son succès prouve l'importance de la démocratie participative, à laquelle je suis favorable.", alors qu'au même moment sur le site MR, je lis qu'une délégation composée de Denis Ducarme, chef de groupe MR à la Chambre, et de Jean-Jacques Flahaut, député fédéral et président du MR International est au meeting de celui loué par Laurette! La fête du travail du MR, elle, lance sa campagne du "pour". Pour ne pas taxer les riches. Pour soutenir la politique de la femme en Arabie saoudite, pour faire payer plus les malades, et j'en passe. Bref pour le capital et leurs grands bénéficiaires. Alors quoi? Future alliance PS-MR en ajoutant même la NVA si nécessaire pour garder leurs fesses au chaud sur les sièges parlementaires? On comprend alors mieux la poussée des extrêmes-droites et la férocité des opportunistes contre le danger, démocratique celui-là, du PTB. Un 1 mai noir, mais avec l'espoir suscité par une blessure contre un homme vrai, mais aussi par la blessure à rendre aux élus de la trahison de la cause ouvrière. La blessure de Raoul, nous la cicatriserons par notre union.

23:50 Écrit par mik | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.