mik dupont UA-70672535-1

09/05/2017

Les divorces politiques se multiplient

Je suis déçu des positions actuelles de Mélenchon et m'interroge sur le fait que cet homme au pouvoir pourrait finalement suivre l'exemple de Tsipras . Mais je suis aussi déçu des positions du PC. Traditionnellement "associés" au PS le PCF doit tous ses élus à cette "Union de la Gauche" qui leur permet d’exister encore. Après avoir lors des présidentielles soutenu et participé au résultat de Mélenchon dont le but annoncé est de devenir le leader de la gauche souhaitant au fond la disparition du PS et du PCF, ce dernier se trouve en situation délicate. La situation de crise avec les insoumis pour les candidatures aux législatives ressemble fort à une lutte de places. La stratégie de Mélenchon, intraitable et trop rapide pour établir une vraie négociation, coince. Souvenons-nous que les militants communistes avaient voté en interne la participation aux Présidentielles aux cotés de Mélenchon, contre l’avis de la majorité de leur bureau politique, qui pressentait sans doute les problèmes d'aujourd'hui. Comment maintenant expliquer aux militants du PCF qui ont pris une grande part dans la campagne des Insoumis avec affichage, tractage, claque aux meetings, etc. la bataille d'après élection présidentielle? Insoutenable et courant tout droit dans le mur pour le 3ème tour. La leçon que j'en tire est, et je le savais, que les amours et les amitiés en politique sont très fragiles. On le constate aussi bien aujourd'hui à gauche qu'à droite. Des alliances stratégiques et opportunistes sont toujours éphémères et se finalisent toujours par un divorce.

19:34 Écrit par mik | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.