mik dupont UA-70672535-1

11/05/2017

Ca gratouille, gargouille, magouille…

magouille.jpgLes grenouillages politiques, au nom du service à la France, vont bon train. Nous allons avoir droit comme dans tous les lieux de pouvoirs aux manœuvres fourbes, tractations douteuses et intrigues pour le partage du gâteau. Valls ou pas chez Macron? Hésitations encore. Il n'est évidemment pas le seul prêt à toutes les "combinazione" pour s’approcher de l’assiette! Macron, aussi fort soit-il, ne peut tout brûler sur son passage. Et de me souvenir de Machiavel, dont on a sans doute exagéré le cynisme, de préconiser à celui qui assiège une ville, de ne pas brûler les maisons et les champs, visibles des remparts, car alors les assiégés, ayant tout perdu, se battront jusqu’au bout. Tandis que s’ils voient chaque jour la récolte se préparer, ils seront prêt à toute négociation pour revenir s’occuper de leurs champs avant qu’il ne soit trop tard…

Macron, sous son apparence de sainteté politique, n'est pas un novice dans la magouille, un mot qui évoque magot et que les banques connaissent bien. Il sait ce que signifie regrouper dans une même filiale les sociétés qui leur assurent de colossaux bénéfices.

De toute façon, les populations vont trinquer, l’histoire se répète. Décidément, le renouveau annoncé n'est pas encore pour demain.

10:17 Écrit par mik | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.