mik dupont UA-70672535-1

03/06/2017

"La république en marche" pas toujours blanche…

en marche.pngVoilà qui n'empêchera probablement Macron d'avoir la majorité absolue aux prochaines élections législatives, mais pour celui qui veut être le "monsieur propre" de la politique, il y a tout de même quelques couacs dans la mise "en marche" de la machine à laver plus blanc. Outre l'affaire immobilière impliquant son ministre Richard Ferrand, il y a le maintient de l'investiture d'Olivier Serva, le candidat qui avait qualifié l'homosexualité d'"abomination". Ajoutez Houmria Berrada qui avait été condamnée en 2011 à huit mois de prison avec sursis pour "faux et usage de faux documents administratifs" et Véronique Avril, accusée d'avoir loué à "un tarif exorbitant" un appartement dans un immeuble insalubre, cela fait un peu tâche pour un parti qui met en priorité la probité de ses candidats! OK, pas de leçon à donner, nous les petits Belges, avec des partis traditionnels et un Di Rupo qui ne cessent de prêcher le "renouveau éthique" de la bonne gouvernance tout en maintenant dans leurs rangs de nombreuses brebis à la laine quelque peu colorée "d'affaires louches"… La conception du "renouveau" et de l'éthique politique restent donc à géométrie très variable! Vrai aussi que le paradis politique n'est pas fait que de vierges et que les électeurs non plus. Seule Marie, mère de Jésus, aurait eu le droit de lancer la première pierre sur la pécheresse que le peuple voulait lapider… Même avec un prénom biblique d'Emmanuel, dont le sens littéral est " Dieu est avec nous ", Macron ne dispose pas de toute la lumière céleste. Bon week-end de Pentecôte, fête chrétienne qui célèbre la venue du Saint-Esprit sur les apôtres et la naissance de l'Eglise. Le cénacle politique, lui, reste bien sombre!

07:29 Écrit par mik | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.