mik dupont UA-70672535-1

26/07/2017

Nouveau gouvernement Tchantchès

tchan.jpgQu'est-ce qu'ils doivent rigoler les vrais tenanciers de la grosse finance des banques, des multinationales et grosses entreprises de voir s'agiter leurs petites marionnettes politiques jouer la belle et minable opérette du pouvoir et de la dite nouvelle gouvernance. Elle a tout de l'ADN de leur système capitaliste. Au nom du scénario du relèvement économique, pas de dialogues nouveaux. Les refrains de compétitivité et de modernité sonnent, comme au fédéral, en restructuration, flex-jobs, encouragement à travailler plus et plus longtemps, fiscalité moindre pour les investisseurs et tutti quanti. Habiles pour rendre populaires les mesures qui atteignent le portefeuille et le quotidien des travailleurs, on offre les cacahuètes qui devraient calmer la révolte syndicale et les conscients de l'arnaque. Ces guignols misent aussi sur l'analphabétisme politique généralisé. Puis nous sommes en vacances, celles pourtant obtenues par nos grands-parents au prix de rudes combats collectifs, de grèves. On laisse un petit suspense sur la question accessoire des têtes ministrables et on tait les questions essentielles comme le CETA, tellement combattu mais voué aux oubliettes. On favorise la propriété mais surtout les gros propriétaires. On se vante de collaborer à la nouvelle nécessité de l'environnement et du climat, mais on se garde de toucher aux tenants de l'énergie privatisée où seuls les gros profits comptent. On rationalise les transports et les services encore publics en voie, eux-aussi, de passer sous la sainte privatisation qui nous a amenés à payer plus cher l'eau et l'électricité. Pour faire bonne figure, on diminue de 10% les salaires des seigneurs. Bref, les maître du libéralisme, qui causent tant d'appauvrissement et jouent la charité pour les laissés sur le bord du chemin, a encore frappé. Ces tchantchès espèrent le sursaut dynamique des citoyens. Espérons plutôt dès la rentrée, le sursaut de dynamite pour faire sauter leurs mesures capitalistes!

08:04 Écrit par mik | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.