mik dupont UA-70672535-1

08/11/2017

Plan hiver SDF

sdf.jpgUn plan hiver pour les SDF, c’est bien. Mais comment dans un pays riche, y-a-t-il encore cette pauvreté qui ne cesse de croitre ? La pauvreté n’est pas un hasard. Croix rouge, Samu social, CPAS, ok : mieux que rien. Collectes, appels à la générosité, c’est bien, mais c’est éphémère et ne résout pas le fond du problème. Un sourire, un bonjour, une petite pièce, c’est chouette, mais le froid au-dedans et au dehors demeure. La solution est POLITIQUE. Se battre pour une autre que celle qui accentue le fossé entre riches et pauvres, c’est nettement mieux . Mais les paumés ne votent pas. Ils ne participent pas à notre fameuse économie de marché, sinon les quelques piécettes dépensées en Cara Pils ou hachich. Ça ne crée que quelques jobs d’assistants sociaux et d’éducateurs souvent gauchistes ou catholiques. Ça favorise quelques vendeurs de sommeil et exploitants de la misère. Et puis les pauvres, c’est le fonds de commerce des œuvres bien-pensantes et des politiques d’assistanat. Chacune a ses pauvres à soi. Les médias s’émeuvent, nous font verser la petite larme émotionnelle qui nous invite à la générosité, mais surtout pas à la révolte ! Et puis finalement, ils n’ont qu’à travailler ces paumés. Les accidents de la vie, j’en ai eu aussi et je m’en suis toujours sorti. Je paie déjà assez de taxes et faudrait pas en rajouter pour ces fainéants irrécupérables. C’est vrai que j’en ai parfois pitié, mais que faire ? Toute façon, ils sont irrécupérables. Et en plus, on y ajoute tous les étrangers. On a déjà assez pauvres chez nous. Puis ils nous volent aussi et comme sanction, ils vont dans nos prisons trois étoiles. Faut pas pousser. Et tous les pauvres honteux, ceux qui se taisent par pudeur, sont-ils aidés ? Moi, je veux bien la répartition de la richesse. C’est vrai que les panama papers c’est scandaleux, mais bon, on ne va pas changer le monde. C’est bien beau le PTB, les communistes et tout ça. Vrai que je suis pour la taxe des millionnaires, mais les rouges ça fait peur aussi. Vous avez vu les boucheries de Staline ? Ok, les temps ont changé, mais quand même. Toute façon, il y aura toujours des riches, des pauvres, des malins et des imbéciles. Puis les syndicats exagèrent aussi. Faut laisser travailler ceux qui le veulent.

Voilà ce que j’entends souvent, dans la rue, chez moi. Je me sens parfois découragé. Mais le « ensemble » m’encourage. Il y a les camas, les amis qui s’engagent. Le curé qui se convertit et veut un autre système que l’aumône. L’ouvrier qui n’a pas peur de perdre partie du salaire pour faire pression sur le patron. Les jeunes qui sont dans la rue pour un autre monde. Alors, je reprends courageusement la route. Je tente par mes petits textes d’ouvrir les esprits, d’expliquer que seul, nous ne pouvons pas faire grand-chose. Je participe comme je peux aux manifs, soutiens mon parti convaincu que changer l’opinion publique par notre solidarité vaut mieux parfois que la piécette donnée aux malheureux SDF !

08:30 Écrit par mik | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |