mik dupont UA-70672535-1

17/12/2017

L’inculture politique

élité.pngEn écoutant ce dimanche midi le micro trottoir demandant un avis sur le parti Défi, nous étions une fois encore plongés dans l’inculture politique. Les motivations pour voter pour tel parti, pour tel ou tel personnage politique sont à vous faire tomber sur le cul ! « Il a une bonne binette ». « Il parle bien ». Rien sur le programme, rien sur une vision de société. Seulement des sentiments, des impressions. Seulement des sympathies ou pas sur des têtes selon leur grande ou petite apparition sur les médias. Et de penser à un copain qui m’avait dit un jour voter J. Milquet parce qu’elle portait toujours de jolies bottes ! Loin de moi de blâmer une masse populaire toute préoccupée de se battre pour pouvoir faire face à ses premiers besoins. Une masse populaire noyée et manipulée par des médias aux objectifs essentiellement commerciaux et à la solde du pouvoir et de la pensée unique. Comment ne pas comprendre tous ces travailleuses et travailleurs qui sont en burnout ou menacés par ce mal ? Pas question de les culpabiliser de préférer ce qui les distrait à ce qui les cultive. Dans le boulot-métro-dodo, comment trouver le temps de s’occuper, de s’informer sur des enjeux politiques qu’ils ne découvrent souvent et de plus en plus que par des scandales ou du people ? Comment pour eux ne pas céder à un simple « tous les mêmes » ?

Ne tombons cependant pas dans le pessimisme ou la fatalité. Constatons aussi tous les élans collectifs qui s’expriment de diverses manières. Soutenons-les, tout comme le travail des syndicats et de divers mouvements. Je vois aussi l’engagement de jeunes et moins jeunes, n'hésitant pas à arpenter les rues et marchés pour écouter et sensibiliser les citoyens sur l’importance de la politique dans leur vie quotidienne. L’information a aussi changé. Les médias traditionnels n’en n’ont plus le monopole. Le net et les réseaux sociaux ont de plus en plus d’impact. Encore faudrait-il que nous ne contentions pas d’y être présents et actifs pour ne raconter que nos petites histoires personnelles. Qu’ils nous servent aussi d’outil de solidarité pour changer un monde individualiste qui arrange bien toute une oligarchie de privilégiés qui ne se prive pas de nous mentir, de noyer le poisson sous prétexte que l’aquarium est complexe et que l’alimenter en eau coûte de plus en plus cher !  

21:23 Écrit par mik | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.