mik dupont UA-70672535-1

23/12/2017

L'injustice de l'art

prodiges.jpgEn regardant hier les jeunes prodiges en chants, danses et instruments sur FR2, il y avait de quoi s’émerveiller et se révolter. Un certain déterminisme qui voudrait que les chiens ne font pas des chats semblait bien se confirmer. Ces enfants ressemblent bien à leurs parents, privilégiés, sans doute, eux-mêmes par leur naissance. Une naissance qui ne fait pas qu’engendrer un talent, mais bien plus encore l’acceptation et le plaisir d’une ascèse qui persiste avec une croissance bien protégée et cocoonée. Le résultat est évidemment éblouissant, avec une sensibilité évitant la sensiblerie facile de bien des concours étiquetés populaires. Une présentation sous l'égide de la chanteuse Marianne James, à la fois pétillante et bienveillante. Avec un jury composé de grands artistes : le danseur étoile Patrick Dupond, simple et sympa, le gentil et généreux violoncelliste Gautier Capuçon et enfin la soprano Elizabeth Vidal, diva d’opéra qui semble, dans son style un peu fesses serrées et maniérée, ne jamais quitter la scène ! Bref, une émission de qualité, mais restant très élitiste.

A côté donc d’un émerveillement mérité, j’avais en même temps, un sentiment de révolte. Que le monde est injuste ! Cette élite qui reproduit l’élite ne serait-elle que fatalité ? Je ne peux et ne veux y croire. Il y a, bien entendu, quelques exceptions à une « règle » générale qui ne serait que génétique. Non, c’est surtout une question de classes. Et les classes ne sont pas issues et formées par le hasard. Un monde plus juste, plus égalitaire offrirait autant de talents, même plus, que celui où des oligarchies s’arrangent bien, consciemment ou non, pour monopoliser ce type d’art dont elle se croit détentrice. Et de penser à ce show populaire et crapuleux de Viva For Live, servi quelques heures avant par une RTBF hypocritement et éphémèrement, charitable envers une enfance défavorisée par une politique qui détruit l’art de la solidarité publique pour lui faire chanter la mauvaise musique et danse de la générosité privée.

23:47 Écrit par mik | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.