mik dupont UA-70672535-1

19/01/2018

A propos des listes citoyennes et d'ouverture

communales.jpgJe pourrais me réjouir de voir fleurir des listes citoyennes (je préfère ce qualificatif à celui d’apolitique) dans quelques communes et villes. Je crains pourtant que ces listes ne soient que soit: une récupération électoraliste de partis traditionnels; soit: une envie de certains d’obtenir un mandat qu’ils n’auraient pas obtenu par l’adhésion à ces partis. Certes, il y a parmi eux des personnes défendant des valeurs réelles de démocratie participative, mais l’intention la plus noble risque bien de s’effondrer face à l’expérience des vieux routiniers de la chose publique. Vouloir un changement sans une analyse globale des mécanismes politiques et des sphères économiques les guidant reste, pour moi, une grande illusion. C’est partir en guerre la fleur au fusil et n’obtenir que quelques réformettes qui ne changeront rien de fondamental. C’est le simple prolongement d’une gauche bobo semblable à d’anciennes dames patronnesses espérant par leur tricot vaincre la pauvreté.

Le vrai changement ne peut venir que d’un renversement du rapport de force entre les classes sociales. Croire en leur collaboration est offrir le pouvoir aux plus forts, entendez aux détenteurs de la richesse financière. Le vrai changement ne peut se faire que dans un changement de rapport entre travail et capital. Il y va et d’une répartition égalitaire des richesses produites, autant de la sauvegarde de notre planète minée par l’appât du gain de multinationales et la frénésie de consommation que le système capitaliste engendre.

Des listes gravitant autour de bonnes intentions ne suffisent pas. Il est nécessaire et indispensable que le changement s’articule autour d’une ossature solide d’anticapitalisme. Si toute action de changement est louable et doit être soutenue, elle ne sera vraiment porteuse que si elle s’inscrit dans une vision de société ayant un autre mécanisme de fonctionnement que le modèle actuel du libéralisme dit social mais qui demeure capitaliste.

08:02 Écrit par mik | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.