mik dupont UA-70672535-1

15/02/2018

Dire merde haut et fort!

faits divers.jpgNous n’oserons bientôt plus câliner un enfant et le faire sauter sur nos genoux sans être suspectés de pédophilie ; regarder avec insistance les fesses ou les seins d’une femme sans être traités de pervers ; oser claquer légèrement le cul d’une copine sans être accusés d’harceleurs sexuels. Quel est donc ce monde qui semble bien plus se régaler et se scandaliser des frasques du cochon de Trump avec des putes que de la guerre dont il menace le monde ou la misère qu’apporte son capitalisme ; de l’idylle de Brigitte et de son jeune mari président que du divorce grandissant que ce dernier engendre entre une oligarchie prétentieuse qui sait se payer un costard et des ouvriers qui se salissent la salopette ? Quelle est cette société glorifiant la peau sans ride, la minceur des dames, les «  pectos » tablettes des hommes, les dessous chics, le fitness beauté ? Cette société qui privée de Rolex se complait à sortir ses cleenex pour pleurer les discordes autour de l’héritage de Johnny ! Compense-t-elle l’heure de la perte des valeurs collectives et altruistes, par celle du vice caché d’un voyeurisme et d’une bête pudibonderie ? Quand les faits divers prennent le pas sur les faits de société, il y a de quoi s’interroger. Nous n’avons plus que des médias faisant leur beurre sur une espèce de pornographie voyeuriste bien éloignée de la poésie coquine d’un Brassens pornographe du phonographe ! Alors oui, comme ce grand artiste, j’ai bien envie de ne plus penser merde tout bas, mais de le dire haut et fort !

17:32 Écrit par mik | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Écrire un commentaire