mik dupont UA-70672535-1

02/04/2018

Les mystères politiques

mystère.jpgEn ce temps pascal, comment ne pas remettre en question les mystères de Dieu, de Jésus, de la Trinité, etc. Mais à côté des mystères catholiques, y a ceux qui le sont moins tout en restant aussi nébuleux. Vrai que notre amnésie en cette matière est souvent plus importante que celle de nos savoirs de catéchisme. Ainsi, que savons-nous encore du mystère ancien d’Agusta, plus récemment de celui de Kubla ? Il y a tous ces mystères du ciel et puis ceux de la terre parlementaire qui connaissent des saints protégés, comme Mathot, encore vénéré par les Sérésiens ou Reynders, bien abrité sous la bulle bleue. Il y a ceux qui abandonnent l’écharpe tricolore pour ceindre celle de l’or, comme Moreau ou encore De Dekker pour ne point rembourser des honoraires.

La vie de tous ces saints terriens a beau être soumise aux procédures, un peu moins canoniques que celles du Vatican, de commissions d’enquête menées au sein de leur enceinte protégée, ils en ressortent toujours à peine égratignés avec quelques recommandations évitant le péché futur.

La révolte des anges honnêtes est vite jetée aux gémonies de l’enfer populiste, tandis que les démons malhonnêtes reçoivent décoration de palais.

Elle doit être grande notre foi en ce monde politique pour encore oser choisir les élus nous livrant, au nom de la très sainte démocratie du père, du fils et pas d'esprit, aux flammes de l’enfer de nos petits salaires, de notre petite pension de con avec recommandation d’interdire toute contestation envers mesures nous assurant cercueil précoce pour rejoindre le mystère de l’au-delà chrétien. Ces crétins continueront, eux, de bien se nourrir en nous taxant bien notre pain. Amen. Alléluia, alléluia.

12:01 Écrit par mik | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.