mik dupont UA-70672535-1

09/04/2018

Le populisme dans tous ses états!

populismei.pngCeux qui mènent le jeu politique aujourd'hui sont ceux qui surfent sur le repli sur soi et use de la rhétorique anti-immigration. Après les USA, l’Autriche, voici la Hongrie. Ne nous étonnons pas alors de voir chez nous la montée de la NVA. Le populisme souvent définit comme discours politique s'adressant aux classes populaires, fondé sur la critique du système capitaliste, élitiste et de ses représentants s’est transformé en appel de ce qui a de plus vil en l’homme : la ...haine, la peur de l’autre.
Nous sommes bien du populisme prenant naissance dans le mouvement politique russe de la fin du XIXe siècle qui luttait contre le tsarisme en s'appuyant sur le peuple et en prônant la transformation des communautés agraires traditionnelles ! Il est aujourd’hui là où on ne l’attendait pas.
Il s’est glissé au sein de presque tous les partis de droite, d’extrême droite et du centre. Il est au cœur de la méthodologie des opportunistes du pouvoir comme nous le constatons avec la polémique à propos de ce groupuscule du parti islam. Une démagogie bien orchestrée pour mobiliser le peuple par des promesses électoralistes ou qui flattent ses "bas instincts" comme le nationalisme, la xénophobie, voire le racisme ou qui exacerbent les réflexes sécuritaires.
Soyons clairs : les Maingain, De Wever, Modrikamen et consorts se foutent pas mal de ce petit pion de parti débile à l'opposé de nos valeurs, sinon pour en tirer un immense profit via celles et ceux qui paniquent, amalgament tout et n’importe quoi, ignorent la réalité des procédures juridiques et crient de suite avec les loups. Ils jouent la carte de l’épiderme, du reflexe de peur, de la garde d’une culture chez ceux qui souvent en ont le moins. Révoltant, décourageant de voir tomber dans ce panneau bien des citoyens braves, honnêtes qui veulent réellement un changement politique. Et qui se mordrons les doigts en voyant que leur vote sera encore trahi au profit des nantis.

10:26 Écrit par mik | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.