mik dupont UA-70672535-1

17/04/2018

La peur du PTB

ptb logo.jpgA lire les commentaires des sondages, les déclarations de partis dits de gauche, comme ceux de droite, il y a un constat évident : une tentative de faire peur à l’électeur. Normal pour un parti qui peut briser l’entre-soi de toute une classe habituée aux petits arrangements sous couvert d’un altruisme au service du citoyen ou encore de médias à la solde de tout un système. De manière avouée, feutrée ou larvée, les interprétations vont toujours dans le sens de la peur, de la crainte de voir une trop grande percée de ces « communistes » ! Pensez donc au passé des pays du goulag, de la tyrannie totalitariste ! Nous sommes bien mieux dans le système libéral qui vous fait crever mais ou vous avez un peu plus de choix pour choisir l’endroit ! Et puis, vous avez au moins la liberté d’expression avec le « cause toujours » et l’élite qui sait mieux que toi ce qui est bon, même si tu ouvres la gueule pour prouver que c’est mauvais. Et puis tu as peur de perdre ta liberté, celle avec laquelle tu peux voyager, à condition d’en avoir évidemment les moyens. Cette liberté où tu peux emprunter, devenir propriétaire, choisir le boulot où tu seras exploité et la banque qui te refuseras le fric si tu n’en as déjà pas "un peu" pour acheter ton toit. Quelle horreur ! Et si tu as pu un peu épargner, acheter ta maison avec la sueur de ton travail, ces « communistes » vont venir te piquer tout.

La diabolisation est bien en marche. La caricature fonctionne, identique à l’étranger qui bouffe ton pain ; au chômeur presque toujours fainéant que tu dois entretenir par une sécurité sociale qui te saigne. Et comment ne pas avoir peur de cet Islam qui va obliger ta femme de porter le voile, t’empêcher d’aller à l’église où il y a longtemps que tu n’as plus mis les pieds; supprimer ta crèche de Noël que tu mets ou pas comme simple décoration au pied de ton sapin. L’intoxication par la peur fonctionne toujours.

Tout comme on ne dit pas que l’humanisme libéral frappe la Syrie pour du pétrole ou du gaz, on ne te dira pas que des alliances PS-MR, avec pourtant des idéologies bien contradictoires, sont anormales. Que tu seras encore cocufier par ton vote traditionnel parce qu’ils t’auront fait trouiller pour garder bien au chaud leurs fesses d’associés. Ils te traiteront de populistes si tu veux une autre répartition de la richesse et pas des mesurettes qui leur assurent de garder le gros du portefeuille. Au langage de la misère, ils viendront avec leur rhétorique savante pour te prouver que tu ne comprends rien au fonctionnement complexe d’un monde sous le joug de crabes qui se prennent pour des homards.

Alors, comme le « Y en a marre » prend de plus en plus d’ampleur et qu’un parti te propose radicalement d’autres propositions, on te dira qu’il n’est que dans le « Y a qu’a ». Cela évitera que tu t’intéresses de trop près aux alternatives dangereuses d’un communisme réaliste, bien de notre siècle. Son gain dans les sondages sera évalué en perte. Quand même il triperait son score, la classe bourgeoise te fera croire à un échec. C’est qu’elle mise sur la division de ceux qui n’ont rien à perdre en te persuadant que tu as déjà pas mal ! Si les loups ne se mangent pas entre eux, ils ont l’art de semer la panique dans le troupeau de moutons pour mieux dévorer.

A toi de choisir, mais autant savoir. Tu rateras peut-être ton train demain, mais tu n’en auras plus ou le paiera plus cher après-demain. Tu râleras sur des services publics en grève, mais tu crieras au scandale quand tu n’y auras plus accès parce que trop chers. Tu auras eu peur d’une gauche dite extrême par qu’elle dénonce extrêmement bien les injustices qui te feront bouloter plus longtemps avec une retraite de misère.

Comme avec Macron, tu te rendras vite compte que tu as voté comme un con et tu gueuleras quand il sera trop tard. Tu votes PS ? et bien continue, si du moins tu es un alimentaire de ce parti par qui tu as obtenu quelques avantages par clientélisme, leur fonds de commerce toujours important, mais sors du traquenard si tu ne veux pas être le connard de service de ceux qui t’appauvrissent en te faisant croire que sans eux ce serait pire !

Je sais que mon réquisitoire est dur, sera traité de populiste, de simpliste, mais je sais aussi qu’il cerne une réalité que d’aucuns cherchent à compliquer pour mieux te cocufier !

11:39 Écrit par mik | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

Magnifique plaidoyer. Clair, précis, complet. Bravo Mik. Merci

Écrit par : Joël Bouillon | 18/04/2018

Répondre à ce commentaire

merci

Écrit par : mik | 18/04/2018

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire