mik dupont UA-70672535-1

18/04/2018

Bientôt le 1 mai

1mai liege1.jpgmai liege.jpgNous avons bien plus besoin d’une tribune forte d’opposition, relayant la colère de la rue et la démolition de nos acquis sociaux, que du discours de ceux qui n’ont pu faire mieux et s’apprêtent de nouveau à gouverner en compromis sous la tutelle des nantis. Imaginez la France sans les insoumis et notre pays sans le soutien aux grévistes des pétébistes. La casse sociale serait totale.

Il est temps de soutenir toute contestation et de trouver ses vrais relais au sein des parlements qui rabotent nos pensions, saquent dans notre alimentation, augmente les taxations pour donner plus de pognon aux détenteurs d’actions. Nous serions sots de ne pas suivre nos cheminots. Croire à l’austérité imposée par ces dames et messieurs du pouvoir, c’est croire à des économies qui ne serviront qu’à donner plus de blé aux générations de privilégiés et feront crever celles des petits ouvriers. La dette est prétexte à téter le troupeau pour toujours mieux alimenter quelques riches bergers.

Notre colère doit gronder. Nos petits égoïsmes s’éteindre dans la solidarité. Il est temps d’éclairer notre lucidité pour vaincre la cupidité. Les drapeaux rouges doivent reflotter et le courage de nos ancêtres renaître. Oui, le monde a changé mais pas ses mécaniques de pauvreté. Rejoignons l’appel d’une vraie gauche qui le premier mai nous appelle au combat, à la résistance et à l’espoir des demains.

Et j’ose dire tout de go : je ne suivrai pas les fanfares et majorettes d’Elio, de Paul et Willy. Je connais trop leur refrain qui nous maintient en petits nains d’une sociale démocratie qui nous pille. J’irai rejoindre les vrais camas !

Pour les tenants du maintien des privilèges à quelques-uns, je les invite à rejoindre, clochettes empoisonnées du muguet bonheur en main, la troupe bleue des jodoignoises, jodoignois sous la houlette des Chastel et Michel, apôtres selon l’évangile du capitalisme crucificateur de la classe ouvrière et bombardiers de guerres. Cocardes à l’effigie de F16 dits périmés, il pourront à la boutonnière arborer les ailes des nouvelles cigognes de notre armée.

06:28 Écrit par mik | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |