mik dupont UA-70672535-1

16/05/2018

L’académisme des débats sur la pension et la réalité

Il y a 2 façons de mentir : ne pas dire la vérité et faire des statistiques. Lesdits experts font les 2. La vérité est dans le simple constat des réalités de terrain qui est bien différente de celle que les politiciens nous chantent. Bizarre aussi de voir le travail tellement valorisé par ceux qui en ont la garantie et un bon revenu. Ok aussi pour revoir la pension des petits indépendants.

Parlons du Conseil académique, dit pluraliste, et présidé par un grand socialiste, ex ministre des pensions qui avait dû démissionner en mars 1995 à la suite de son implication dans l'affaire Agusta, ayant reconnu avoir en 1991 découvert une somme d'argent noir de six millions de francs belges dans les comptes de son parti, dont il était alors président. Cet argent se trouvait sur un compte de la banque suisse CODEP. Il avait alors décidé de demander à Étienne Mangé de brûler les billets. Cependant, aucune preuve n'atteste que celui-ci l'ait fait… Pas très académique tout ça !

Que dire des critères de la pénibilité du travail ? Un débat impossible mis en place pour amortir le choc de la mauvaise réforme.

Bref, le seul critère qui mériterait d’être mené est celui et de la réalité de l’accroissement de la pauvreté et celui de la production d’une richesse qui ne cesse pourtant d’augmenter. Où est le stuud ?

22:47 Écrit par mik | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Écrire un commentaire