mik dupont UA-70672535-1

01/06/2014

Après les fistons flingueurs, revoici les vieux de la vieille

langendries.pngLes plus anciens se rappelleront de ce titre de film des années 60.  L'actualité politique nous ramène à des remakes anciens, avec leurs vieux acteurs qui nous offrent une version peu modernisée des politicailleries autour de la formation d'un gouvernement qui tardera probablement à venir, tant le schmilblick intentionnel est devenu un objet infernal.

Nous avons eu droit ce midi, à un débat de la RTBF qui regroupait les vieux acteurs. Les partis avaient envoyé les vieux routiniers, sorti du placard où règne une naphtaline de polémiques éculées à la langue de bois. On a même ressorti le lisse Raymond Langendries, ancien porteur d'eau et ex fidèle d'un Deprez, ex PSC, présent à ses côtés pour défendre aujourd'hui le MR! Ajoutez à cela, le piquant Moureaux, vieux moustique devenu inoffensif au PS et ailleurs, mais au verbe coloré et le plus jeune Javeau qui a toujours été une espèce de vieux curé opportuniste au sein de la vieille église verte, en ajoutant un Schouppe, remis tout à coup sur rail,  et vous aurez un débat qui ne dit rien.

Je ne sais si vous êtes comme moi, mais je commence vraiment à avoir une overdose de tous nos vieux bonzes politiciens. Quand comprendront-ils qu'ils ont fait leur temps. Je commence à avoir vite des boutons aux apparitions des Di Rupo, Milquet, Delperée, Michel , Reynders, De Decker, Deprez, Onkelinx, pour ne citer que ceux-là auxquels s'ajoutent pour Bruxelles et la Flandre des Maingain, Clerfays, Durand, Eyskens, Piqué et consorts. La liste serait trop longue à établir d'autant qu'une plus jeune génération du type Antoine, Michel fils et Nollet, semble déjà faire partie du passé.

A quand un vent de fraicheur dans tout ce vieille aéropage plutôt oligarchique composé de nos anciens ayant rempli avec plus ou moins bien de brio les "magistratures" les plus importantes au sein des gouvernements qui nous ont  menés dans la merde dans laquelle nous nous trouvons!

Ce ne serait que pour le spectacle, il est temps de changer d'acteurs!

 

19:51 Écrit par mik | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les fistons flingueurs sont de retour

daerden.jpgFidèle à son père dont Elio devait se réjouir d'une mort naturelle qui le dispensait de flinguer l'encombrant papa liégeois, le fiston Frédéric ressort les gros calibres et promet de foutre le bordel dans une fédération liégeoise titubante. Le fiston Cools avait depuis longtemps quitté le navire. La fistonne Onkelinx avait trouvé refuge et confort dans le capital et la capitale, tandis que fiston Giet, peu habile en maniement de révolvers tueurs, avait préféré rejoindre une magistrature dans la lignée paternelle.

Heureux de la fin d'un western où il ne restait plus que les fistons Mathot et Daerden, le loup maçonnique Demeyer s'emparait assez facilement du saloon et se montrait comme nouveau sheriff rassembleur.

Mais vlan, les arrivées de Labille et Marcourt, les prétentions de Fred et le besoin de bouclier parlementaire d'Alain le justiciable,  refoutaient de la poudre que les élections pouvaient allumer.

Voilà qui est fait. Le Marcourt, aidé par Fred, veut s'emparer d'une diligence pour aller régler son compte à son rival Demotte, Mathot se prend une claque sur son sol serésien, autant d'ailleurs que Daerden sur le herstalien et le maître dictateur de Liège se fait tirer une balle dans le pied par Hedebouw, sans pouvoir se faire soigner par docteur Bacquelaine qui a approfondi la plaie.

Le ministrable maître du perron devient le minable sheriff des faux-culs d'adjoints voulant sa peau. Le "qui tuera l'autre" devient un suspense délirant dans ce petit monde du vivre ensemble. On n'en est plus du tout au " ensemble, on est plus fort", mais bien au "qui sera le plus fort"!

Si le boulevard de l'empereur risque un trône moins confortable pour le seigneur papillon, la place sainte Véronique, siège d'un PS devenu parti sanglant, risque bien de présenter une image de saigneurs plutôt que de seigneurs. La sainte du lieu, patronne des photographes, aura peine à ne point les inviter.

Et la cité ardente dans tout cela? Ses militants PS, marqués du fer rouge  du clientélisme des uns et des autres, risquent de se retrouver dans le feu de ces vaches cow-boys se disputant la ville et son agglomération, sans détenir la moindre arme de riposte. Pour les autres, ce mauvais remake de luttes fratricides, risque bien la désertification d'une terre déjà pauvre.

Il est temps de faire cesser cette situation qui n'a rien d'une nouvelle fiction!

 

09:49 Écrit par mik | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

La face cachée du pouvoir.

frère.jpgJe me demande toujours, en sachant pourtant la réponse, si tous les électeurs de droite et d'extrême droite, y compris des mandataires du MR, du cdH, sont informés de ce que leur parti est inféodé à une classe économique de milliardaires qui tirent les ficelles de tout un show politique dont ils se réjouissent.

De nouveau, comme par hasard, en se disant évidemment que les médias sont aux mains de ces manitous, "Moustique" sort maintenant un article décrivant comment 200 familles, liées entre elles par les intérêts et parfois le sang monopolisent dans notre pays d'immenses pans de l'économie nationale. Si ces familles rigolent bien des querelles entre leurs mascottes, elles risquent d'un peu moins rigoler, quoique,  avec le nouveau Robin des bois, entendez Marco Vanhees. Ses études et révélations sur cette oligarchie financière et de ses liaisons avec des Reynders et consorts avaient déjà eu un impact non négligeable. Son élection en est la preuve.

Je ne peux que vous renvoyer à cet article qui mieux encore que moi, illustre ce qui depuis longtemps est dénoncé par le PTB.

Il ne s'agit nullement encore de faire preuve d'un grand complot, mais de quelque chose de bien plus subtile qu'est la liaison discrète de ce monde avec le politique.

Combien d'électeurs de droite se font gruger par des discours faisant croire à la défense des petits indépendants et de la classe moyenne par un MR, premier partenaire de ces grosses fortunes et des multinationales? Tous ne seront pas des Albert Frère. Tous ne seront pas faits baron, tout en ayant pourtant commercé avec les pays communistes. Car ne l'oublions pas, ce grand "commerçant" bien plus qu'industriel a fait sa fortune par l'acquisition d'entreprises actives dans la sidérurgie wallonne, en particulier dans la région de Charleroi (Carlam). Le précurseur de Mittal vendit de l'acier dans les pays communistes après la guerre de Corée, profitant des prix élevés et de la pénurie. Voilà comment on s'anoblit!

Tristes électeurs donc, qui une fois de plus, comme le jeune que je rencontrais dimanche dernier, croit en la doctrine de la libre entreprise! Comme beaucoup d'autres, il croit au miracle de la richesse acquise par son intelligence et son travail et rêve d'un paradis de cocotiers, de piscines et de belles bagnoles. Voilà un simple exemple de ce que le fruit d'une intoxication marche bien, divise les pauvres et laisse en paix et au soleil les quelques bandits privilégies que certains croient pouvoir être un jour!

http://www.moustique.be/actu-societe/223425/ces-familles-...

08:22 Écrit par mik | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |