mik dupont UA-70672535-1

05/09/2007

Lettre 212 ( Coup de foudre)

Cher ordi,

 

Comme dans un café, dans un hall de gare, dans une disco, un ascenceur, tu peux, cher ordi, être un lieu de « coup de foudre » et créer cet espèce de décharge électrique indescriptible.

Les scientifiques ont beau nous expliquer celui-ci comme étant « chimique », il n’en reste pas moins magique.

Hélas, cette envie fusionnelle, physique, sexuelle décrite et montrée dans bien des romans, des films de ce bel instant nous ramène souvent très vite à la réalité.

S’il est parfois à l’origine de très belles et longues histoires d’amour, il est aussi à l’origine de bien des déceptions. Cet instant ne suffit pas pour découvrir l’autre tel qu’il est vraiment, bien autre que dans nos fantasmes. Et c’est là que ça peut faire très mal !

Je reste surpris de voir le peu de dialogue profond dans la relation amoureuse de bien des jeunes d’aujourd’hui. Construire une relation ne peut se résumer (même si moi comme tout le monde le souhaiterions) sur un désir physique ou sur une passion folle et incontrôlable nous conduisant dans un tourbillon d’émotions et d’amour.

Et ce ne sont pas des émissions connes type « île de la tentation » qui apportent éclairage sur ce qu’est la relation amoureuse !!

Sans se priver de l’euphorie amoureuse des premiers instants, qui personnellement m’émeut toujours, l’âge nous a appris que la continuité dans la relation dépend de bien autre chose qu’un moment chaud avec montée d’adrénaline et hausse de tension artérielle.

A chacun évidemment de se faire son idée. Moi, je dis simplement prudence, prudence…

On me dira sans doute, avec raison, trop rationnel, mais j’ai trop vu et partagé des désillusions avec des souffrances proportionnelles au bonheur ressenti par des coups de foudre.

Vouloir l’autre tout de suite, tout entier ne peut que mener à l’échec. Autant le savoir !

Voilà, cher ordi, ma petite réflexion du jour, guidée par mon actualité relationnelle…

Mik.

11:15 Écrit par mik dans Général | Lien permanent | Commentaires (6) |  Facebook |

04/09/2007

Lettre 211 ( rentrée des classes)

Cher ordi,

On a beau dire que les enfants sont heureux de rentrer à l’école, moi ce jour me semble toujours triste. Je préfère de loin ton écran au tableau que vont encore subir nos petites têtes en quête de savoir.

Oui, je me suis senti comme perdu ce lundi, mais la vie a du vite prendre le dessus.

Nous sommes parfois bien plus fragiles que nous ne pensons et bien plus forts aussi que nous n'espérions.

Mais qu’est ce qu’il dur de faire accepter par les tripes ce que notre raison et cœur ordonnent !

Merci à celui qui se reconnaîtra.

Mik.

je suis triste.......

00:01 Écrit par mik dans Général | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

02/09/2007

La charte des relations amoureuses.

 

1. Je te fais confiance et je t'en fais part lorsque j'en suis incapable.

 

2. J'accepte de donner aussi bien que de recevoir.

 

3. J'ai le droit de te demander d'être présent(e) pour moi et de répondre à certains de mes besoins.

 

4. J'ai le droit de dire non chaque fois que je sens que ce n'est pas sage ou que je ne suis pas prêt(e).

 

5. J'ai le droit de ne pas répondre à tes attentes.

 

6. Je me souviens que mon besoin d'intimité ou de contact physique peut ne pas être le même que le tien.

 

7. J'assume moi-même mon sentiment d'abandon; tu n'as pas à combler mon vide intérieur.

 

8. J'ai le droit à tout le temps dont j'ai besoin pour prendre soin de moi.

 

9. Je suis libre de partir et de t'aimer.

 

10. J'ai le droit de gâcher une affaire, de faire des erreurs, d'échouer et de te désappointer.

 

11. Je suis sincère et honnête avec toi; je laisse tomber les masques en ta présence.

 

12.  Lorsque je me rends compte de mon erreur, je t'en fais part avec courage et je te fais amende honorable.

 

13. J'assume seu(e) la responsabilité de mon rétablissement.

 

14. Je suis seul(e) responsable de mon vécu émotionnel; ma peur, ma colère, ma honte et ma culpabilité n'appartiennent qu'à moi.

 

15. Je te remercie souvent pour les gestes que tu poses à mon égard et pour ta présence dans ma vie.

 

16. Je demande l'aide de l'Univers chaque fois que je suis en conflit avec toi.

 

17. J'ai le droit d'être déçu(e) ou en colère lorsque quelque chose ne me convient pas.

 

18. Je suis ces règles dans ma relation avec toi aussi souvent que c'est possible.

 Alain Rioux, Psychologue         

Que de vérités dans cette charte.

J’avoue qu’elle m’aide à comprendre mon célibat, incapable que je suis à la respecter dans son entièreté.

Et pourtant, je crois avoir plus facile à l’appliquer dans mes relations amicales.

J’ai bien dit plus facile ! Je vois aujourd’hui encore à la fois ma joie de voir mon jeune ami commencer relation amoureuse avec une belle de vacances et mon petit pincement au cœur en craignant le voir par celle-ci s’éloigner un peu plus de moi tout en constatant notre rapprochement dans la confidence complice.

Ah que de paradoxes dans notre cœur, notre raison, notre agir !

Mais tout cela ne m’empêche pas de poursuivre mon voyage dans d’autres aventures relationnelles. Impénitent que je suis et resterai… 

Mik.

 

 

19:37 Écrit par mik dans Général | Lien permanent | Commentaires (7) |  Facebook |

01/09/2007

Lettre 210


costa 158
Cher Ordi,

 

Etrange, bizarre ces 15 jours où je n’ai pu joindre par ton intermédiaire mon jeune ami, parti se faire bronzer aux îles dominicaines.

J’ai ressenti un manque. Celui du dialogue simple qui demande "comment la journée a été, ce qu’il a mangé, si il a fait sa muscu, si le moral est bon, à quelle heure il s’est levé," etc. Bref le partage d’un quotidien ordinaire qui a mes yeux est extraordinaire parce qu’il est celui d’une personne que j’aime vraiment, pas seulement pour le paradis que son corps bien sculptém'a apporté, mais surtout par la façon dont nous nous sentons bien ensemble, avec ou sans sexe d’ailleurs.

Il est pourtant à l’antipode de ma personnalité et c’est peut-être cela qui fait que j’y suis attaché.

La jeunesse se pose bien moins que nous (en apparence du moins) des questions existentielles, sans pour autant vivre dans l’inconscience.  Si leur recherche de satisfaction immédiate peut parfois entraver un avenir, le vivre aujourd’hui a aussi son charme !

Je me réjouis donc de voir apparaître son pseudo en ligne sur ton écran, cher Ordi.

Dimanche probablement. Le temps diminue donc, et je m’en réjouis.

J’ose espérer que ceux de sa famille habitant encore la Grèce n’auront pas été sinistrés par ce drame provoqué par l’inconscience de pyromanes fous.

Bon w.e. à vous tous.

Mik.

00:35 Écrit par mik dans Général | Lien permanent | Commentaires (7) |  Facebook |

29/08/2007

Bon anniversaire Sabine

bon anniversaire 1

bon anniversaire2

Elle a toujours été près de moi, dans les bons et mauvais moments.

C’est une fille d’exception qui m’a en plus offert le plus beau cadeau : une petite fille adorable qui a une complicité incroyable avec son papy !

Merci à elle.

Elle n’est pas passionnée par le net, trop occupée par son boulot et sa famille.

Elle ne lira probablement pas ce post, mais qu’importe, nous nous sommes dits ce jour que nous nous aimions !

Mik.

18:18 Écrit par mik dans Général | Lien permanent | Commentaires (8) |  Facebook |

28/08/2007

Lettre 209 ( individualisme)

cher ordi5

 

Je prends conscience de ce que tu fais partie de ces nouveaux liens sociaux dans un monde qui devient pourtant de plus en plus individualiste.

MSN, le monde de la blogosphère, les forums du Net démontrent bien que si la vie a évolué, si la messe du dimanche a disparu, si les bals de villages se meurent, nous conservons tous un besoin de trouver sens à la vie dans des liens qui nous unit aux autres.

Mais ne nous leurrons pas. Le monde virtuel reste bien aléatoire et les liens créés ne peuvent remplacer ceux que nous tissons dans la rencontre réelle.

L’individu du XXI siècle est plus que jamais seul face à son destin et orphelin des nombreuses références collectives que connaissaient nos ancêtres.

Il s’est affranchi, pour moi heureusement, des normes de la religion, de la tutelle de l’Etat, du travail, de la famille.

Il ne faudrait cependant pas que cet affranchissement l’amène dans une forme d’égoïsme ou ce qui est solidarité ou valeur collective disparaîtrait.

Voilà cher ordi, ma petite pensée du jour.

Mik.

00:34 Écrit par mik dans Général | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

26/08/2007

Lettres 208 Didier Reynders)

reynders
Cher ordi,

Tu as la chance, toi, d’être multilingue !

Moi, j’enrage de voir la situation de blocage de gouvernement.

Marre de voir les incendiaires jouer le rôle de pompiers et tout spécialement l’arrogant Didier Reynders, qui après une campagne électorale au-dessous de la ceinture qui a donné au MR une victoire peu glorieuse, joue à Monsieur Fait TOUT !

Quand va-t-il comprendre que la démocratie c’est en premier  respecter les minorités ?

Pas une seule déclaration modeste de ce petit Sarko (qui n’a pas un gramme de son charisme) qui ose critiquer la présence trop médiatique des autres !! C’est le comble. Jamais vu autant d’hypocrisie…

La Palais devrait comprendre que son chouchou du moment joue bien plus les situations de blocage que celles d’ouverture.

Je comprends Milquet qui ne veut pas se laisser mener par ce rocket prétentieux de notre politique. Je préférais encore de loin Louis Michel !

Leterme semble avoir mieux compris la leçon, du moins en apparence.

Si l’union fait la force, elle ne doit jamais se faire que dans un équilibre de force…

Et tous ces "grands" devraient se souvenir que le Capitole n'est jamais loin de la Roche Tarpéienne...

Mik.

20:29 Écrit par mik dans Général | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : reynders |  Facebook |

24/08/2007

Lettre 207 ( être en relation)

Cher ordi,

 

Je ferai court aujourd’hui, en retenant ce qu’en te parcourant, je viens de lire et a retenu mon attention :

 " Quelqu'un de très sage a dit  que tous nos problèmes viennent du fait que nous ne pouvons rester seuls. Et cela est très vrai. Nous devons tous être capables d'être seuls, autrement nous ne sommes que des victimes. Mais quand nous sommes capables d'être seuls, nous nous rendons compte qu'il n'y a qu'une chose à faire: entrer en nouvelle relation avec une autre personne ou avec la même. C'est un non-sens de croire que les gens devraient être séparé les uns des autres comme le sont les poteaux de téléphone. "D. H. Lawrence. " L'amour est un choix délibérer. Deux personnes ne s'aiment vraiment que lorsqu'elles sont capables de vivre l'une sans l'autre mais choisissent de vivre ensemble. "

Scott Peck.

 

Bon week-end.

Mik.

10:35 Écrit par mik dans Général | Lien permanent | Commentaires (7) |  Facebook |

22/08/2007

Lettres 206 ( Transformisme)

Cher ordi,

 

Je me suis amusé et « instruit » hier en regardant l’émission à La Une sur les transformistes, et notamment sur le ou la fameuse «  Maman » et « Croquette ».

Ces hommes du jour et femmes la nuit ont un côté attachant dans notre monde de brutes.

Qui ne rêve de se transformer ?

Et puis, attention à notre fâcheuse tendance à juger celui qui est différent et à vite le traiter de mal dans sa peau, alors que bien souvent  c’est l’inverse.

J’ai pu voir qu’au fond le transformisme est une forme d’art, celui du déguisement, de l’imitation, de la scène.

Petit bémol. Celui qui ferait croire que tous les homos seraient des efféminés ou des « fofolles ».

On aime ou n’aime pas ce genre de spectacle de cabaret, avec paillettes et plumes, avec imitation plus ou moins bien réussies, mais ces espèces de fausses divas font rire, rêver.

Moi je dis: chapeau bas en tout cas, à ceux et celles qui réussissent de faire métier de leur différence et nous offre des moments de joie, parfois même émouvants.

Mik.

 

11:00 Écrit par mik dans Général | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : transformisme chez maman |  Facebook |

21/08/2007

In mémoriam

Photo : 4.anniversaire-50-ans-mariage-de-mes-parents.jpg

C’était au mois d’août 1993 que mon père décédait dans une sérénité lucide étonnante.

Cela me semble déjà loin et bien des souvenirs deviennent flous.

Je suis athée. Lui ne l’était pas, bien que devenu fort éloigné d’un catholicisme dont il avait été très proche.

Ma raison me dit qu’après la mort, il n’y a plus rien, sauf quelques traces que nous avons laissées, comme le sang coulant dans les veines de nos enfants ou le souvenir que garde ceux que vous avez « marqués ».

Une seule chose m’invite à un peu croire à la transcendance: la grande musique classique.

Ainsi ce Requiem de Mozart que j’avais choisi pour sa messe d’enterrement, avec aussi l’ave maria qu’il aimait entendre et l’émouvait.

 

 Mais tant que je suis dans la musique qui traverse les siècles, je ne résiste pas à vous livrer un de mes morceaux préférés: l'aria de J.S. Bach.
Avec ici deux versions: la classique et la cooljazz que j'aime beaucoup aussi!

01:20 Écrit par mik dans Général | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |