mik dupont UA-70672535-1

18/03/2007

Lettre 148 ( merci)

Cher ordi,

Puis que tu m’as apporté bien des messages ce vendredi et samedi, je voudrais que tu transmettes un tout grand merci à toutes et tous pour leurs gentils souhaits d’anniversaire.

Toute cette attention, toute cette amitié me fait chaud cœur.

Une journée qui débuta par un problème de santé cher mon gendre et se termina par un coup de fil d’une bonne amie qui m’apprenait qu’elle venait d’être informée d’un cancer au sein.

La santé est un bien précieux et je mesurais mieux ma chance de n’avoir encore eu aucun souci grave, ne n’avoir connu encore aucune opération ou séjour en hôpital.

La santé, lui, il l’avait aussi mon ami si particulier. Je le remercie vraiment de m’avoir fait passé une si agréable et forte journée en sa compagnie tendre, joyeuse, simple, remplie de chaleur émanant autant du cœur que du corps. Merci aussi à lui d’être si beau et de m’offrir celle-ci par celle plus grande encore de la tendresse.

Voila qui recharge les batteries et me permettra d’être encore plus serein, détendu. Voilà qui est bien utile pour partager le bien-être que je ressens en moi, et être plus attentif encore à ceux qui traversent des moments moins heureux que les miens.

Merci encore de toute votre amitié.

Mik.

 

 

P.S. Vous me pardonnerez de ne point pouvoir répondre de suite sur vos blogs.

 

00:13 Écrit par mik dans Général | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

17/03/2007

Vieillir.

J’ai oublié qui disait que vieillir c’était quand on est plus intéressé par la nourriture prise que par la serveuse qui la sert ! Ouf, je n’en suis pas encore à ce point.

Certain que ce jour, je regarderais bien plus celui qui m’accompagnera au resto que ce qui sera dans mon assiette…

Et oui, j’ai toujours des passions et il en est une très belle.

Ceci dit, avancer en âge offre autant d’avantages que d’inconvénients.

A une époque où le jeunisme semble faire recette, je ne crains point encore les abîmes de l’âge. Je crois d’ailleurs qu’au fond les problèmes de la jeunesse, de la vieillesse, de la vie, de la mort, de l’éternelle jeunesse, ne datent pas de ce jour.

Liftings, cosmétiques, dhea, molécules diverses ne seront jamais qu’illusion.

Je suis ce que je suis, heureux que chaque ride corresponde à une histoire.

Et si j’ai parfois été dans la merde, je ne me suis jamais emmerdé dans la vie.

Je suis de ceux qui disent : profitez vieillesse !

Mik.

 

Merci à Christiane (http://angelique-paradise.skynetblogs.be/) pour les belles créations offertes ce jour.

Copie%20de%20ordianniversaire1

 

lettres a mon ordi

 

08:15 Écrit par mik dans Général | Lien permanent | Commentaires (20) |  Facebook |

16/03/2007

Lettre 147 ( le pouvoir)

Illustration : Le Drapeau français, Arc de Triomphe - Pavillon françaisCher Ordi,

Je te quitte souvent ces derniers temps pour suivre la campagne présidentielle française.

Parce que je sais que mes lectrices et lecteurs n’aiment pas trop la politique, je me contenterais donc d’une citation de Aldous Huxley, résumant assez bien ce que  tous les candidats n’osent point prononcer :

«  L’idéalisme est la noble toge dans laquelle les politiciens se drapent pour masquer leur volonté de pouvoir ».

A quand leur aveu sur ce point ? Cela les rendrait plus grands…

Mik.

08:56 Écrit par mik dans Général | Lien permanent | Commentaires (7) |  Facebook |

15/03/2007

Lettre 146 ( rencontre)

Cher Ordi,

 

Sur le parcours très varié de ma vie, je me suis toujours enrichi de rencontres qui m’ont éclairé et apporté un souffle nouveau pour goûter au bonheur de l’échange.

Hier, c’est par toi, qu’à nouveau j’ai rencontré une personne, que hasard ou non (je ne crois pas au hasard), était là au bon moment.

Plus que dans les livres ou l’étude, les rencontres forgent l’ouverture du cœur et de l’esprit, pour autant que nous soyons réceptifs et nous ne nous enfermions pas dans nos préjugés ou nos certitudes.

Apprendre par l’autre, voilà la méthode la plus efficace pour voir plus clair en nous et autour de nous.

Merci à elle qui se reconnaîtra.

Ah cher Ordi, tu es si merveilleux quand ainsi, en quelques secondes, tu nous fais voyager dans l’univers où la personne lointaine devient proche et où le virtuel quitte l’image pour se faire partage.

Mik.

07:34 Écrit par mik dans Général | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

14/03/2007

Lettre 145 ( se connaître)

Kikou mon ordi,

 

Comme chaque trimestre, j’ai été voir un autre thérapeute que toi. Un vrai de vrai celui là.

Je sens toujours ce besoin de rencontrer ce psychiatre qui m’a fait tellement de bien en m’éclairant simplement par les quelques questions posées au bon moment.

Ne croyez jamais qu’une thérapie va vous donner les recettes d’un mieux vivre. C’est vous qui les trouvez.

A quoi cela sert-il alors, me direz-vous ? A rien ! Juste à poser les jalons d’un questionnement utile qui vous mène à une grande déculpabilisation et à une meilleure estime de vous.

Incroyable de mettre des mots sur ce que vous ressentez et de voir que vos mots, par les questions posées par le pro, traduisent bien des choses que vous ignorez et croyiez comprendre.

Ceux qui me disent : « oui mais moi, je me connais »  sont souvent, à mes yeux, ceux qui se connaissent le moins !

Nous nous connaissons souvent comme nous voudrions être ou comme nous croyons être, mais pas comme nous sommes réellement.

Héhé, j'ai fait court hein aujourd'hui, cher ordi. LOL.

Mik.

11:38 Écrit par mik dans Général | Lien permanent | Commentaires (7) |  Facebook |

13/03/2007

Lettre 144 ( un peu de raison...)

decorationCher ordi,

 

Hier j’avais un œil sur toi et sur la télé, en y regardant l’émission sur l’extrême droite.

Quel danger en effet que le simplisme, le populisme. Que répondre en deux mots à des raisonnements bébêtes du style : 600.000 chômeurs et 600.000 étrangers. Tu fous les étrangers dehors et tu as plus un seul chômeur belge !! Réponse simple aussi et correcte : Sur les 600.000 étranger, tu en as déjà 400.000 qui sont des ressortissants de la communauté européenne.. Tu es ok pour foutre les français, les anglais, etc.. dehors? Et je ne parle pas des américains et des autres…

Ou encore : Terrible, on ne se sent plus en sécurité nulle part ! Réponse simple : Tu sais combien de meurtres il y a en Belgique par an ? Une trentaine je crois. Ok ? Et tu sais combien de tués sur la route ? 1.500 ! Dis et tu te sens pourtant en sécurité quand tu prends ta bagnole…

Très bon je trouvais…

Bonne journée.

Mik.

11:26 Écrit par mik dans Général | Lien permanent | Commentaires (8) |  Facebook |

12/03/2007

lettres 143 ( la différence)

Cher ordi,

C’est par toi que hier je me suis fait insulter !

Pour tenter de justifier mon attrait pour les jeunes hommes, faudrait-il que je sois orgueilleux et me réclame d’Auguste, de Jules César, d’Horace, de Virgile, Cicéron, Sénèque et bien d’autres pour affirmer, comme Montherlant, que personne ne conçoit autour d’eux que cela soit contraire à la raison de l’être ?

Ces insultes reçues m’invitent à dire : attention aux amalgames faciles. Etre homosexuel avec une attirance spéciale envers des jeunes hommes n’a rien, selon moi,  de contraire à l’éthique, pour autant que ce jeune soit majeur et consentant, bien entendu.

Je confesse que ma sexualité et celle de mon jeune ami n’est pas facile à vivre au grand jour.

Celle de Johnny Hallyday avec sa très jeune femme est certainement plus facile, bien que non comparable, puisqu’il ne s’agit point pour nous deux de nous marier ou même de vivre une union de type conjugal, mais simplement de vivre et de goûter une amitié particulière où le sexe n’est point absent.

Je ne pense pas priver d’une quelconque liberté celui que j’aime à ma façon et qui m’aime de la sienne. Il est, même si très jeune, majeur et vacciné.

L’égalité n’est pas toujours où nous pensons.

Comme ton clavier, cher ordi, l’a déjà écrit, il a la beauté, une vitalité de la jeunesse d’esprit avec laquelle je ne peux rivaliser et j’ai cette expérience et une culture que lui partage un peu avec moi. Voilà qui est complémentaire, égalitaire et évite d’ailleurs les conflits concurrentiels…

La relation entre un homme « mûr » et un jeune homme peut évidemment choquer encore, plus aujourd’hui que dans certaines périodes. Je comprends d'ailleurs ceux qui en seraient choqués.

Je ne nierais pas hypocritement l’attrait de la beauté physique, mais de là à dire qu’il n’y a que cela, c’est faux.

sbastien2yt

La sexualité est complexe et se heurte encore à bien des tabous. Est-ce parce que, chez moi, elle est motrice de certaines rencontres, qu’elle est obsessionnelle ?

Voilà cher ordi, où ta transmission de messages m’a mené en révélation intime dont je te gratifie ou t’emmerde quelques fois.

Mik.

 

00:17 Écrit par mik dans Général | Lien permanent | Commentaires (10) |  Facebook |

10/03/2007

bon week-end à tous

avec en plus un beau ciel de lit....

costa 138

09:23 Écrit par mik dans Général | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

09/03/2007

Lettre142 ( imaginaire et réalité)

Cher ordi,

 

Hier c’était la journée de la femme. Et oui, à quand la journée de l’ordi ?

A vrai dire, je n’avais pas oublié cette journée. Mais je n’aime pas trop tout ce qui idéalise un peu trop l’homme ou la femme.

La femme ou l’homme, j’attends toujours de voir qui y sont ! Je ne connais que des hommes, des femmes. C’est bien ainsi. L’homme, la femme ne sont que des abstractions en fait.

La femme, l’homme, l’enfant, que d’imaginaire dans la projection que nous nous en faisons !

Car de l’enfant, de la femme, de l’homme rêvé, il nous faudra bien passer à ceux et celles que nous connaissons. 

L’autre ne correspondra jamais à ce que nous attendons de lui.

Comment passer d’ailleurs passer de l’amour imaginaire à l’amour réel ? De l’amour idéalisé à celui que je suis capable de recevoir, de donner ?

Je parlais hier de mes petits enfants. Je me souviens avoir, comme tout le monde, rêvé d’avoir des enfants selon mes désirs et mes critères d’amour. J’ai du m’accommoder  de l’enfant rêvé à celui qu’il était. Eux rêvaient sans doute d’un autre père et ont du également s’accommoder de l’hurluberlu qu’ils ont eu !!

Les rêves heureux se soldent très vite par la souffrance des réalités.

Que de frustrations nous pourrions éviter si nous mettions sourdine à nos espérances et à nos manques…

Alors j’ai appris à moins rêver, à ne plus courir à un dépassement de soi qui ignore qui je suis.

C’est étrange, mais depuis que je ne veux plus être « parfait », il me semble être mieux pour moi et pour les autres.

Mik.

 

08:39 Écrit par mik dans Général | Lien permanent | Commentaires (8) |  Facebook |

07/03/2007

Lettre 141 ( compromis)

Cher ordi,

Oui, oui, je t’ai un peu laissé orphelin. C’était pour la bonne cause.

Ma petite-fille a bien noté sur un cahier : pas d’ordi pour papy !

Tu vois jusqu’où va la jalousie…

Par contre, elle désirait le chambard du soir. Et oui, grosse rigolade avec, au fond, deux gosses qui s’amusent à faire le clown ! Nous ne pouvons d’ailleurs pas tricher un enfant. Il devine vite si nous nous amusons réellement avec lui ou si ce n’est que pour lui faire plaisir.

Comment d’ailleurs résister au plaisir des éclats de rire d’un enfant ?

Elle me fait craquer et je me sens bien de céder à ses souhaits.

Toute façon c’est moi le chef. Et si je suis le chef, je dois suivre pour continuer à l’être !

Je l’ai encore bien vu avec notre premier ministre ce soir au débat : « que veulent les flamands ? ». J’étais mort de rire en entendant ses réponses que personne, je crois, ne comprenait et dont fatalement on devait être d’accord. Fou ce que en période électorale, le ton devient consensuel (ici d’ailleurs plus con que sensuel).

Vrai qu’il faut beaucoup parler (entendez aussi pourparlers) pour arriver à dégager un accord où chacun obtient une partie de ce qu’il défendait.

Mais il n’y pas que en politique cela. Tous les couples le savent, et d’ailleurs dans toutes les relations, nous sommes aussi amenés à négocier. Et toute négociation aboutit à un compromis, c’est-à-dire à dire à un accord résultant de concessions réciproques.

Sinon, c’est le divorce ou la fin d’une relation d’échange.

Le compromis avec mon ex, en tout cas, est parfait concernant notre entente devant et pour la petite qui doit se demander parfois pourquoi nous n'avons pas trouvé le compromis de rester ensemble, mais cela est une autre histoire...

Bon, je ne négocierai point ce soir avec mon lit. Qu’il le veuille ou non, j’y plonge…

Bonne nuit et bonne journée à vous.

Mik.

 
costa 105

 

Mes 2 petits enfants.

23:14 Écrit par mik dans Général | Lien permanent | Commentaires (9) |  Facebook |