mik dupont UA-70672535-1

26/12/2006

Lettre 96. ( entre 2 fêtes)

Kikou mon ordi !

decoration

 

Je reviens vers toi, après une petite trêve de Noël.

J’ai bien lu tous les messages que tu m’as laissés.
Merci de tous vos souhaits d’un Noël joyeux. Ils m’ont touché.

Et oui, une fête qui,comme les autres, règle un peu notre besoin de nous situer dans le temps.

Comme dit précédemment, je n’ai rien contre. Utile probablement que notre calendrier indique ainsi des espèces de liturgies basées encore sur une civilisation judéo-chrétienne, bien récupérée par une société de consommation qui veut que pour être heureux il faut posséder et surtout acheter ! Vive la fête...

Fou quand même tous ceux qui me disent : ouf déjà une de passée…

Fou aussi d’écouter parler le pape de l’enfant Jésus pauvre , venu pour les pauvres, tout cela orné d’habits d’or, dans une basilique qui pue la richesse et devant un parterre de personnalités au premier rang qui ne sont point des bergers !!

Nous serons vite au nouvel an. Autre fête à l’origine laïque celle-là.

Je me réjouis de passer le réveillon chez Mireille et Etienne, que toi, cher ordi, as eu la bonne idée de me faire connaître.

Bonne semaine donc à vous toutes et tous.

La mienne sera occupée joyeusement par la venue de quelques jours chez moi de ma sœur habitant à la côte et celle aujourd’hui de mon mimi adoré.

Mik.

00:45 Écrit par mik dans Général | Lien permanent | Commentaires (12) |  Facebook |

22/12/2006

Lettres 95 ( Joyeux Noël)

decoration

Cher ordi,

 

Je vois chez tes collègues, dans la rue que tout en ce moment se focalise sur les réveillons.

Etrange ce climat festif. Tout le monde semble à la fois s’en réjouir et souhaite que ces fêtes de fin d’année soient vite passées !

Ainsi, voilà une preuve de plus et de nos incohérences et de nos influences extérieures et culturelles.

Personnellement, je me répète je crois, je n’aime pas trop que la pression familiale, commerciale ou autres me force à m’amuser à penser aux autres telle jour, telle heure !

En plus j’aime la gastronomie toute l’année et souvent cette succession trop rapide de bonnes choses nous empêchent de les apprécier comme il se devrait.

Mais voilà, nous sommes bien dans la société de consommation et tout est bon pour faire marcher le commerce. Aux fêtes dites traditionnelles, on ne cesse d’ailleurs d’en ajouter.

Je préfère pourtant des fêtes un peu improvisées.

Il n’empêche, que ce temps soit pour vous celui où vous pourrez trouver plaisir à être vous-même, sans forcer votre joie ou votre peine.

Moi, je vis heureux d’avoir rencontré cette année mon mimi adoré, d’avoir des enfants qui m’offrent ce qu’ils sont et pas ce que j’attends d’eux, d’avoir un petite fille merveilleuse, intelligente et pleine de tendresse, d’avoir un petit-fils que je vois trop peu, d’avoir un mec comme François comme confident, d’avoir des amis et amies tolérants et sincères, d’avoir des sœurs et des frères avec lesquels j’ai rompu et d’autres avec lesquels je me sens bien, d'avoir perdu des amis que je croyais fidèles, d’avoir vécu de bons moments qui me font oublier les mauvais.

Deviendrais-je philosophe ? LOL.

Peut-être ? Et je vais m’offrir un petit repos sur mon blog et ne plus t’écrire avant Noël, cher Ordi.

Alors à toutes celles et ceux qui passeront ici, tu leur diras de ma part :

Soyez heureux dans le reçu et le donné..

Bonne fête.

decoration

 

Mik.

decoration

00:44 Écrit par mik dans Général | Lien permanent | Commentaires (39) |  Facebook |

21/12/2006

 

http://apressiat.free.fr/Ma%20Plagne_2.html

"Les fleurs fânent et disparaîssent mais le parfum reste toujours avec nous , dans nos pensées, c'est comme les gens qu'on à aimés, ils restent avec nous et nous protègent , ils deviennent nos anges gardiens et nos étoiles au firmament "

 

Une pensée toute particulière pour Ludo qui vient de perdre inopinément une tante que lui et Muriel aimaient beaucoup.

 

Mik.

11:20 Écrit par mik dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

20/12/2006

Lettre 94 ( argent)

Cher Ordi,

 

Nous voici encore arrivés au mois des dépenses. « Quel mois ne l’est le pas ? » me diras-tu avec raison.  Et comme disait l’autre : Il faut choisir dans la vie entre gagner de l’argent et le dépenser ; on a pas le choix de faire les deux.

Et oui, mais à voir nos magasins si bien garnis de mille et une bonnes choses, comment ne pas  vider le portefeuille ?

Si nous sommes, soi-disant, tous égaux devant la loi ou l’Etat, nous ne le sommes certainement pas devant l’argent !

La preuve en est que même l’appellation de ce que nous gagnons varie selon notre profession.

L’ouvrier gagne un salaire, l’employé un traitement, un ministre des émoluments, un médecin, un notaire des honoraires, un militaire une solde, un commerçant des bénéfices, un artiste un cachet,  et j’en passe…

Et moi, je perçois une prépension…

Et pourtant, je ne pense toujours pas qu’il soit la chose la plus importante, malgré ce qu’en disait un certain Oscar Wilde : «  Quand j’étais jeune, je croyais que dans la vie, l’argent était le plus. Maintenant que je suis vieux, je le sais ! ».

Bof, il en faut, oui. Et si on n’accepte pas les conseils, je n’ai jamais vu quelqu’un refuser de l’argent ou un cadeau.

Ainsi, même moi hier, avec toujours les généreux Ludo et Muriel, qui m’invitaient en dernière minute à venir souper avec eux au Buffalo Grill et réglaient gentiment la note !! Un bon moment encore que celui-là, non que gratuit, mais parce que rempli de la plus grande richesse qui soit : l’amitié. Merci encore à eux.

Mik.

08:03 Écrit par mik dans Général | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

19/12/2006

Lettre 93 ( RAS)

Cher ordi,

 

Je suis là devant ton clavier et sur ton Azerty rien aujourd’hui ne m’inspire un écrit !

Il y a des jours ainsi, sans trop de joie, sans trop de peine, simplement avec une quiétude face à l’attente, heureuse elle, de demain.

D’élucubrations sur ceci ou cela, il n’y aura donc point ce mardi que je vous souhaite, passantes et passants de mon blog, amies et amis du cœur, de la blogopshère, tout rempli de plein de bonnes choses.

Mik.

10:00 Écrit par mik dans Général | Lien permanent | Commentaires (6) |  Facebook |

17/12/2006

Lettre 92 ( une journée pleine de peps!)

Cher Ordi,

 

Je ne te remercierai jamais assez de m’avoir fait connaître des personnes extraordinaires.

Que l’amitié est belle, lorsqu’elle est joyeuse, franche.

Quelle bonne journée que celle-ci.

Un délicieux repas et une merveilleuse ambiance où en ce jour du Seigneur, chacun y a été de sa prière. Je t’avoue que certaines ne ressemblaient nullement à celle d’une messe… Et oui, parfois la théologie peut s’égarer dans les voies très pénétrables de mains jointes et coquines.

Non, rassure-toi, point de messe noire ou de partouze. Juste quelques petites explications de la maîtresse de maison sur des instruments en forme de goupillons étranges, y compris parait-il, phosphorescents. De quoi ne point s’égarer dans des grottes où nous ne risquons pas de voir apparaître des vierges !!LOL.

Les  initiés comprendront…

Mais retenons la bonne humeur de bons moments de détente, où nous pensions pourtant à un ange, en évoquant aussi une gentille et tendre coco !

Nous rentrions les yeux clignotants des franches rigolades, un morceau de gâteau en poche, comme petit viatique gourmand d’un dimanche seigneurial herstalien.

Merci encore à Ludo et Muriel pour l’accueil toujours chaleureux et la visite de leur casa en construction que nous avons pu découvrir et où une fois encore la bande en ballade n’a cessé de s’amuser.

Mik.

 

Norway et Mireille

19:14 Écrit par mik dans Général | Lien permanent | Commentaires (6) |  Facebook |

16/12/2006

Lettres 91. ( bons sentiments)

Cher ordi,

Ne contribuerais tu pas, du moins parfois, à contribuer à cette énorme hypocrisie qui consiste à tenter de montrer autre chose que ce que nous sommes parfois réellement ?

Avouons humblement le divorce entre l’apparence et la réalité.

Oh, ceci n’est pas toujours délibéré. Nous avons simplement tous besoin d’une espèce de bonne conscience.

Que de différences entre la parole et l’acte, le souhait et la réalité, le réel et l’imaginaire.

Pour avoir vécu trop longtemps vécu dans le monde bourgeois et lissé, j’ai appris à me méfier des bons sentiments.

Je ris bien encore des sentiments nobles exprimés par nos politiciens, nos curés, nos médecins et autres gens de la science ou de la plume qui se noient dans la sauce de l’altruisme en vivant  de la façon la plus égoïste qui soit.

Alors, moi j’ose affirmer mes besoins plus veules, ma soif d’être touché, de baiser, de me sentir aimé, de parvenir à boucler mes fins de mois sans plonger dans le négatif.
Nous ne sommes jamais bons sans intérêt et sans aucune arrière- pensée.

Alors dans ce bain de sentiments que Noël va encore exciter, le seul bon sentiment à exploiter un peu ne serait-il pas simplement l’indulgence ? L’autre n’est ni pire, ni meilleur que moi.

Mik.

10:13 Écrit par mik dans Général | Lien permanent | Commentaires (8) |  Facebook |

15/12/2006

Lettres 90. ( Belle et bonne Administration!)

Cher ordi,

Tes collègues doivent certainement être une aide précieuse à notre chère Administration d’Etat et l’aider à super bien gérer les deniers qu'elle reçoit !

Ainsi hier, le facteur sonne. « Monsieur un recommandé pour vous ». Le genre de truc qui me fait toujours paniquer. Qu’ai-je encore du oublier de payer ? Il me semble pourtant n’avoir pas la moindre la dette, mais sait-on jamais !!

Lettre de la commune où j’ai été jusqu’à bien longtemps propriétaire d’une auberge.

Qu’est-ce qu’elle me réclame encore celle là ?

J’ouvre et de suite, sans lire la lettre, je vois le bulletin de versement joint : montant inscrit : 6 euros25 !!!( taxe de séjour) Prix du recommandé à payer par cette administration : 4euros10 !!

Bon, on me dira que c’est la faute de l’informatique !!Ou que c'est, selon le mot très à la mode, la nouvelle gouvernance.

Bon vendredi. Le mien sera bon, mon ami très particulier et adoré vient cet après-midi…

Mik.

08:24 Écrit par mik dans Général | Lien permanent | Commentaires (9) |  Facebook |

14/12/2006

Lettre 89 ( la fin de la belgique sur la Une de la RTBF)

Cher Ordi,

 

Je suis fou furieux sur la panique qu’a créé hier notre télévision. Faire une émission spéciale en direct, sans prévenir qu’il s’agissait au début d’une fiction, est-il simplement scandaleux ?

Ainsi, dans un climat de tension communautaire déjà assez exacerbé, notre rtbf se permet le luxe de foutre la panique ! Fin de la Belgique ! Oui, Pas dit que la fiction ne sera pas vite une réalité, mais se servir de cela pour susciter des réactions, n’y a-t-il pas mieux à faire !!!

J’avoue avoir été con d’y avoir cru, du moins pendant quelques instants. Le temps de voir qu’aucune autre chaîne ne retransmettait un fait historique comme celui-là !!

Ah, mon cher Ordi, notre monde est fou…

Bref, la fiction a abordé une fameuse problématique : que serait cette fin de Belgique, si un tel coup d’Etat se produisait ?

Ce divorce ne serait pas simple.

A y réfléchir, il est vrai que la fiction a pu causer un choc salutaire en la faisant passer comme une réalité. Le débat qui a suivi l’a prouvé.

Si vous avez suivi ce scénario assez réaliste, je ne sais ce que vous en pensez ?

Je suis très partagé, après un premier moment de franche colère.

Chose positive personnelle : une bonne discussion avec mon fils…

Mik.

00:45 Écrit par mik dans Général | Lien permanent | Commentaires (9) |  Facebook |

13/12/2006

Lettre 88 ( poésie et gsm)

Qtek 8020 - Windows Mobile 2003 SE - OMAP730 mémoire vive 32 Mo - mémoire morte 64 Mo - 176 x 220 2.2" TFT - IrDA, Bluetooth - GSM 900/1800/1900Cher Ordi,

 

C’est probablement mon sens inné d’ouverture vers la modernité qui m’a donné le courage de t’apprendre, de te connaître un peu. Je n’aime pas la nostalgie d’un temps, qui parce qu’il est passé, nous trouvons mieux et idéalisé, souvent à tort.

Bannissons de notre langage : ah de mon temps !!

En passant sur le blog de http://angelique-paradise.skynetblogs.be/, j’ai été une fois de plus surpris par ce que parfois j’ai critiqué hier : le manque d’expression que pouvait causer l’utilisation des nouveaux modes de communication comme les gsm.

Surprenant ce prix du poème Gsm de la maison de la poésie de Namur. Ok. Il m’a fallu du temps pour déchiffrer… Mais voilà qui prouve que la poésie est encore présente et que la langue souvent décriée des abréviations peut aussi trouver beauté !

Bonne journée.

Mik.

 

" 6tu D6D 1 jr dHT 7am kitM, dadrèC Isoley dtavwa & daxepT m fraz;

Jms porte nsrè cloz pr 1 sijoliroz;

6 lavie d2m1 aujd8 tFray, D7n8 vi 1 rèV ds la miN "

TRADUCTION :

"Si tu décidais un jour d'acheter cette âme qui t'aime ,

d'adresser le soleil de ta voix et d'accepter mes phrases ...

Jamais porte ne serait close pour une si jolie rose ...

Si la vie de demain aujourd'hui t'effraie,

dès cette nuit vis un rêve dans la mienne ..."

 

08:36 Écrit par mik dans Général | Lien permanent | Commentaires (7) |  Facebook |