mik dupont UA-70672535-1

12/12/2006

Lettre 87 (philogastromique!)

 

04

 

Salut mon ordi !

 

Bien, comme souvent les soirées d’hiver, je me suis laissé entraîner vers le petit écran (et oui encore petit chez moi !) en tentant de nourrir l’art de l’esprit. J’ai regardé distraitement un film biographique d’un penseur qui m’a marqué : J.P. Sartre, ce père de l’existentialisme athée.

Tout en dialoguant avec mon ami particulier, j’ai zappé pour une autre nourriture bien plus terre à terre, mais aussi artistique : la fine et grande gastronomie. Fr3 présentait des élèves de grands chefs. Que c’est beau cet art difficile de la décoration, de la saveur, de l’imagination, de la cuisson…

Le philo Sartre a eu beau écrire « la nausée », je crois que celui (qui aimait défendre l’authenticité de l’existence qui ne fonde aucune valeur préétablie) n’aurait probablement pas craché sur les plats présentés ! Le décor social des grands chefs coqs a beau souvent accueillir des salauds de bourgs incapables de créer un monde meilleur, il n’en reste pas moins que tout cela semblait bien délicieux !

Ah si les cuisiniers politiques et les chefs d’Etats pouvaient s’engager avec autant de talent pour façonner le monde comme les plats présentés que ce serait beau !

Bon, une élucubration de plus !

Bon mardi, avec ou sans grands plats…

Mik.

 

00:07 Écrit par mik dans Général | Lien permanent | Commentaires (8) |  Facebook |

11/12/2006

Lettre 86 ( faire de l'autre son essentiel)

ordi fond décran 2

 

 

 

 

Cher ordi,

 

Même si tu es un intermédiaire super, il reste que la présence physique de mon ami, dans la relation si particulière que nous avons, me manque.

La distance qui nous sépare, ou plutôt les distances, celles des kilomètres, de l’âge, empêchent sans doute un partage total d’existence. A y bien regarder, cela n’a rien de particulier. Je ne crois pas au partage total possible entre deux êtres. Une fusion devient vite frustrante. Elle empêche l’autre de se développer pleinement.

Alors j’apprends (pas toujours facilement) à accepter ces distances. Un côte à côte offre bien de la joie et du bonheur aussi.

Faire de l’autre son essentiel c’est aussi, je crois, entrer dans ses projets, dans ce qu’il fait et dans ce qu’il a de différent, dans ce qu’il a de plaisir même sans moi.

Plus facile à dire qu’à faire ! Ca je sais…

En attendant vivement dans 9 jours!! Tu as bien noté ordi?

Mik.

00:14 Écrit par mik dans Général | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

10/12/2006

Lettre 85 ( Cyril en finale de la star ac)

Farinelli__73701cyril-prime14-entree

 

Voilà donc Cyril en finale. Personnellement je m’en réjouis. Pour deux raisons : il est bien plus naturel et spontané que Cynthia, mais surtout il a une voix qui semble venue du ciel. Il me fait penser à cette voix extraordinaire de Farinelli. Nous ne sommes plus au XVIII  et j’ose espérer que Cyril, avec sa voix de castrat, n’a pas du subir l’atrocité de ce Farinelli qui avait, sur décision de son père, été castré pour lui permettre de conserver sa voix exceptionnelle de soprano !

Je ne sais si Endemol, la société de production, sera aussi généreuse que Philippe V qui lui attribua un traitement de 2000 ducats pour rester à la cour d’Espagne.

Vous vous souvenez peut-être de ce très beau film romancé et peu historique (réalisé en 1994) de G. Corbiau sur ce célèbre castrat.

Par contre, envie de castrer  M.Sardou avec son dernier cd qui « pue » encore la propagande des idées de droite. Il ne suffit pas, Cher Sardou d’aller danser pour digérer ce que parfois tu chantes…

Rendez-vous à la demi finale entre Marina et Dominique. Deux autres styles bien différents.

Bon dimanche.

Mik.

 

11:01 Écrit par mik dans Général | Lien permanent | Commentaires (11) |  Facebook |

09/12/2006

Lettres 84 ( les anges)

Cher ordi,

 

En parcourant les blogs, je m’aperçois que les anges y sont nombreux.

Il a bien évidemment mes préférés : love-angel et ange et ses secrets !

Mais plus généralement, je me suis posé la question pourquoi cet appel à « ange ».

Quelle peut bien en être la symbolique ?

Seraient- ce ces messagers angéliques qui dans l’histoire religieuse ont été présentés comme des guides pour nous assister dans notre espace, notre zone secrète du cœur ? Des anges, exemple d’amour inconditionnel ?

Les anges sont un peu ceux qui relaient une connexion de l’invisible vers le visible.

Les anges sont ceux qui éclairent la route pour reconnaître les obstacles et les défis.

Me suis dit aussi que nous disons parfois que un tel a une beauté angélique, en valorisant ainsi un peu le côté féminin de la beauté…

Les anges sont aussi des annonceurs de joie, bien que l’expression ange de malheur existe aussi, comme si ils voyaient plus loin que nous ce qui arrivera de beau ou de laid…

A côté de cette fonction de messagers, ils sont aussi des conseillers.

Bref ils remplissent des tas de fonctions et interviennent de façons multiples dans la vie des hommes.

Depuis le début de l’humanité, les anges ont toujours fait partie de l’imaginaire collectif.

Ils ont toujours représenté une sorte d’intermédiaire entre l’inaccessible, l’éternel et nous les humains, pauvres êtres éphémères.

Voilà ma petite méditation du jour, cher ordi, où je m’y perds un peu avec ma théologie qui prend de l’âge et ma vie qui n’a jamais été très angélique !!

Moi, je sais en tout cas que j’ai rencontré deux anges au visage très humain.  

Et c’est encore toi, cher ordi, qui me les a fait connaître.

Et oui, parfois tu nous ouvres les cieux !!

Bon samedi.

Mik.

01:03 Écrit par mik dans Général | Lien permanent | Commentaires (7) |  Facebook |

08/12/2006

Lettre 83. ( est-ce ce monde est sérieux?)

Cher ordi,

 

Journée calme hier. Tu m’as tenu bonne compagnie. Puis aussi la TV, avec toujours mon émission préférée du jeudi : «  Envoyé spécial » sur Ant.2.

Cela rejoignait en partie  les thèmes que je tentais de résumer pour aider un peu mon mimi à propos d’un de ses prochains examens où il devrait avoir quelques questions d’analyse de société à partir d’un ancien film déjà : « Il était une fois le Bronx » de R. De Niro.

Que d’affaires douloureuses naissent autour de l’attrait de l’argent facile, d’un manque d’autorité, de la violence, du racisme.

Oh, je ne veux faire aucune morale. Pas mon style. Pas plus que de juger, y compris  ces mères en détresse qui tuent leur enfant à la naissance, comme montrées dans ce terrible reportage d’Ant2 ou encore cette folie raciste d’une Russie qui en crise tente de trouver boucs émissaires.

Est-ce que ce monde est sérieux ? Pas plus ni moins sans doute que celui d’hier et de demain !

Et si un jour, tout le monde pouvait, comme un peu dans le double choc de l’amour de Jane et de l’amour de Sonny, dans le film de De Niro, tirer et intégrer ces trois grandes règles de vie :

- le plus important dans la vie, c’est de ne pas gâcher son talent.

- donner de l’amour sans rien en attendre en retour.

- accepter les autres tels qu’ils sont.

Qu’est-ce que nous vivrions bien !

Oui, je sais, je rêve. Sur le monde et sur moi aussi…

Continuons à croire aux hommes quand même…

Bonne journée à vous.

Mik.

kant20et20dieu_1

 

00:33 Écrit par mik dans Général | Lien permanent | Commentaires (7) |  Facebook |

07/12/2006

Lettre 82 ( une autre politique?)

Photo de Jean-Michel Javaux    Cher Ordi,

 

Ok, je sais que tu vas encore me reprocher d’aborder le terrain politique.

Un mot alors, le plus bref possible.

Moi, je dis chapeau à Michel Javaux, le secrétaire général d’Ecolo.

J’avais rarement entendu  (les bureaux du pouvoir sur la Une) un homme politique parler comme lui, avec simplicité, sincérité, sans démagogie, mais avec tellement d’intelligence et surtout celle du cœur.

Vrai que l'enjeu de notre futur sera bien "l'entretien" de notre planète.

Tous à mettre dans le même sac ? Tous les mêmes ? Tous des pourris ?

Tous seulement préoccupés de leur carrière et de leur portefeuille ?

Et bien NON.

Ce grand Monsieur le prouve.

Bonne journée.

Mik ?

00:05 Écrit par mik dans Général | Lien permanent | Commentaires (10) |  Facebook |

06/12/2006

Lettres 81 ( à chacun sa manière de fonctionner)

Cher ordi,

 

Hier visite chez mon psy. J’y vais encore chaque trimestre.

Oui, ordi, si tu es très thérapeutique à ta manière, j’aime encore rencontrer celui qui m’a si bien aidé dans des moments de crise.

Mais me diras –tu qu’y fais-tu ? Rien ! Je ne sais jamais trop de quoi je vais parler.

Evidemment là, j’ai parlé de mon amouritié !

Et voilà t-il pas qu’il me pose la question à un euro : l’amour, la séduction est souvent un jeu de miroirs, que pensez-vous que votre amouritié vous reflète ?

Et toc ! Euhhhhh. Pas si simple !! Mais je ne vais pas tout te dévoiler. Lol.

Puis en rentrant, je lis une citation de C.Roy :

« L’amour qui cherche à se démontrer, démontre seulement qu’il n’est plus de l’amour ».

Bien vrai, j’ai connu pas mal de couples qui ne cessaient de vouloir démontrer leur amour, comme pour s’en rassurer et qui craquaient peu de temps après.

L’amour se montre, ça oui, mais ne se démontre pas !! Nuance…

Ouf, je ne crois pas avoir voulu lui démontrer quoique ce soit à mon psy. Juste lui décrire mes émotions retrouvées, mes craintes de différences, mes envies de plaisir.

Et pour conclure notre entretien, il me disait que je fonctionne avec des mécanismes de  « vie » qui aiment les surprises, refusent les conventions, les routines, aiment séduire. J’y trouve là plaisir, comme d’autres le trouvent dans des mécanismes de « mort » qui aiment la sécurité, la routine, les conventions.

L’un de ces mécanismes est-il meilleur que l’autre ? Je ne crois, pas. Cela dépend du choix de la personne qui y trouvera son plaisir et sa souffrance.

Et puis, faudra sans doute bien un jour que je trouve aussi plaisir dans ce mécanisme de « mort ». Héhé, ben vi, quand je serai en chaise roulante. Quoique… Serai encore capable d’activer les roues pour courir après de beaux jeunes infirmiers !!!MDR.

Mik.

08:13 Écrit par mik dans Général | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

05/12/2006

Lettre 80 ( ne pas se comparer)

Cher Ordi,

 

Sur ton MSN, je dialoguais encore avant-hier avec une amie qui me disait combien son ex ne cessait de la dévaloriser. Voilà qui est évidemment absurde et pourtant courant. Dans les couples séparés comme dans les couples unis, c’est fou ce que dévaloriser l’autre semble être un piège pour se valoriser soi.

Ridicule ce jeu de compétition «  je suis mieux que toi- et tu ne le sais pas encore » !!

Ah quelle manie de toujours se comparer…

Puis, je vois aussi trop de gens qui passent presque un temps plein à se rendre ainsi malheureux.

Bon, cher Ordi, respirons un grand coup. La vie n’est pas si moche si on fait le choix de la regarder par le bon bout de la lorgnette.

Les jeux conflictuels ne sont pas vraiment ceux que je préfère, sinon pour tenter parfois de les désamorcer auprès des personnes que j’aime.

Bonne journée à vous.

Mik.

00:11 Écrit par mik dans Général | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

04/12/2006

Lettre 79. ( Contes pour aujourd'hui)

 

FR_Menu_VillageMon cher ami d’Ordi, 

Tu es vraiment une source incroyable d’information.

Ainsi, hier, je dialoguais, via toi, avec un ami français.

Nous parlions de ce que dans la littérature enfantine, alors que le nombre de divorces va croissant, les bd présentent encore, en grande majorité, l’image de la famille traditionnelle.

Comment alors ne pas culpabiliser les gens et surtout les enfants par cette influence de culture, où d’ailleurs en général, le droit à la différence en amour n’est pas reconnu.

Pour ceux et celles qui voudraient inculquer ce droit dès le jeune âge, je vous livre la référence de deux albums intéressants :

La Maison du crocodile amoureux

 

la maison du crocodile amoureuxAuteur : Daniela Kulot -
Illustrations : Daniela Kulot -
Editeur : Autrement jeunesse
2000

2,43 m de différence sépare une girafe immense et un petit crocodile qui s'aiment ! Ce n'est pas bien grave, sauf lorsqu'ils décident de vivre sous le même toit, dans la maison de monsieur crocodile! La grande girafe se cogne, dort la tête hors de la maison ou encore lorsqu'elle s'assied, oblige monsieur crocodile à monter sur son toit pour l'observer! Un changement d'adresse s'impose donc! Dans la grande maison de madame girafe, tout semble aussi compliqué. Trouver des tables et des chaises qui conviennent à tous les deux est bien difficile et madame girafe doit se tordre le cou, tandis que le crocodile s'adonne à quelques acrobaties! Ajoutez à cela la difficulté de monsieur crocodile d'atteindre les poignées, de monter les marches et l'exercice des toilettes, ce n'est vraiment plus possible ! Les amoureux trouvent alors la solution et construisent leur maison idéale, qui renvoie aux oubliettes ces petits soucis de taille! Sur fond d'une histoire d'amour, un album très réussi, décliné avec beaucoup d'humour qui exploite le thème du petit et du grand en exposant les mille et une situations un peu cocasses ! Rire garanti!

Roméo et Poulette ! 

 

le voleur de pouleBéatrice Rodriguez   Le Voleur de poule

 

Autrement - Histoire sans paroles 2005 /  11 € . / 28 pages

 

C’est le petit matin : l’ours, le lapin et tout le poulailler se réveillent doucement. Quand tout à coup, une poule est enlevée par un renard ! Malheur ! Ours, Lapin et Coq poursuivent le kidnappeur à travers la forêt, entre les collines et par-delà l’océan ! Quelle expédition pour sauver Poulette !

Mais le Renard, plus Roméo que gourmand, ne veut pas faire de mal à son amie à plumes. Et l’on voit ainsi les deux compagnons vivre ensemble, jouer aux échecs en toute tranquillité. Ce qu’Ours, Lapin et Coq finissent par comprendre !

___________________________

Si ces albums sont destinés aux enfants, bien des adultes y découvriront que amour et raison sont souvent deux choses différentes ; que l’amour peut  parcourir des itinéraires très différents que les contes de fée qui ont bercé notre enfance.

Voilà qui changera des contes eau de rose que vient encore de préfacer notre princesse Mathilde !!!!!

Mik.

Merci à eux pour cette bonne petite escapade au Village de Noël.

S8002081blog
 
S8002085blog
 
 
Pensée spéciale pour Ange en ce lundi.
 
PAPY

07:00 Écrit par mik dans Général | Lien permanent | Commentaires (11) |  Facebook |

03/12/2006

Lettre 78 ( vive la république!)

couronneCher ordi,

 

Je te laisse parfois un peu seul pour regarder pourtant un truc qui a l’art de me taper sur le système : place royale. Je me suis déjà exprimé sur cette connerie.

Ces espèces d’anges gardiens couronnés qui donnent bonne conscience à la philanthropie de luxe et de salon : NON MERCI.

Et dire que des pauvres qu’on installe pour faire bien face à la jungle financière, qui au fond n’en à rien à foutre, font bonne mine et sont honorés de cette comédie burlesque.

Voilà maintenant des détournements à l’armée pour aménager l’humble demeure d’un prince bien sympa !

Vive la république, quoique bien des présidents se posent vivent vite comme des rois. Mais au moins eux ne sont que locataires des palais et le peuple peut les en déloger…

Moi, le seul que j’aime il n'a pas de couronne, il a un joli cœur et en prime un beau corps !!

Et mon appart qui n'a rien d’un palais a été bien triste ce samedi sans lui !

Mais ces mots tendres valaient de l'or.

Bon dimanche. Qu’il soit princier ou pas…

Mik.

00:13 Écrit par mik dans Général | Lien permanent | Commentaires (13) |  Facebook |