mik dupont UA-70672535-1

08/07/2009

à propos des obsèques de Michaël Jackson.

coffin-at-michael-jackson-public-memorial
J’ai parcouru quelques uns des articles sur Michaël Jackson. Faut dire que la surmédiatisation de cet événement continue à me poser question sur les valeurs de notre société. Les stars planétaires actuelles véhiculent une idolâtrie se basant au fait sur quoi ?

La forme même de l’hommage rendu hier au Staples Center d’un Los Angeles mis sous haute sécurité tenait plus du show que d’un véritable recueillement. Je ne suis évidemment pas resté de marbre et ai été touché par cette petite fille de la star poussée vers le micro pour déclarer son amour à ce père resté lui-même enfant. J’ose en tout cas espérer que les enfants du père prodige ne seront pas, à leur tour, victime de l’avidité familiale et de tout un entourage prêts à tout sacrifier à la rentabilité.

Ce cercueil doré était le signe de l’enfermement vénal dans lequel le talentueux chanteur fut placé dès son vivant. Comment vraiment croire à l’humanité de tout cet entourage servile qui a profité des largesses d’un homme qu’il a coupé du réel ? Comment croire à la belle unanimité d’une famille perdue dans la débauche du succès d’un être génial que l’on a perdu dans des paradis artificiels en lieu et place de racines familiales réelles qui auraient du l’aider à vivre en adulte et pas en Peter Pan.

Les proches qui pleuraient leur « chéri » et s’employaient à prêcher la grandeur du disparu sont sans doute ceux qui ont précipité sa mort. Mais ils ne sont pas les seuls. La folie des hommes a aussi sa responsabilité. Les fans ont aussi participé aux extravagances de celui qui ne savait plus s’il était personne ou personnage.

Si cette disparation est « historique », elle ne l’est, à mes yeux, non par le talent musical et chorégraphique du roi de la pop, mais bien par la consécration d’une moins belle image qu’est celle qui place au dessus de tout la réussite du marketing des paillettes et du fric à gogo.  

Est-ce ce modèle d’idole auquel notre société doit adhérer ? Non, et voilà ce qui m’empêche de me sentir en phase avec l’élan émotionnel ressenti hier par des millions de gens. Ce n’est pas par ce type d’identification que notre monde grandira et se fera meilleur. Nous avons besoin d’autres lumières que celles des spots qui viennent de clore la carrière et la vie de quelqu’un qui n’a rien d’un guide, sinon, et en cela je m’incline, d’avoir pu fédérer des gens de toutes races.

Le Panthéon de la musique retiendra t-il d’ailleurs dans les siècles futurs celui qui fut certainement un artiste et créateur indiscutable, mais n’égalant probablement d’autres grands noms ?

Comme je ne crois pas aux paradis artificiels, qu’ils soient d’ici-bas ou dans l’au-delà, j’ose seulement espérer que nos doutes, nos angoisses, nos envies et passions trouvent réponse ailleurs que dans des contes de Walt Disney !

Ceci ne m’empêche pas de tirer un grand coup de chapeau au « maître » de « Triller » et de bien d’autres chorégraphies et musiques géniales de ce « Bambi malheureux ».

 

19:07 Écrit par mik dans Général | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

04/07/2009

Vacances

< inclued picture >

Cher ordi,

Te voilà certainement moins fréquenté en ce temps de vacances. Les miennes, elles, seront calmes. Pas de voyages. J’ai pourtant aimé voyager et n’ai pas à me plaindre des expériences vécues dans de nombreux pays. Je n’ai jamais fort aimé les temps touristiques, les plages, le bronzage. Cela m’ennuyait vite. Je préférais d’ailleurs la montagne. Recharger les batteries n’était pas synonyme de repos où en tout cas ne se réduisait pas à cela. Par contre, j’aimais et aime encore les bienfaits de la découverte. Qu’il est bon toujours d’éveiller sa curiosité, de sortir de ses soucis quotidiens pour découvrir d’autres cultures, d’autres gens, d’autres paysages.

Ah les congés payés ! Oui super en période de plein emploi. Ce n’est évidemment plus le cas et je pense à tous ceux qui doivent aujourd’hui rester chez eux, faute de pouvoir débourser ce que coûtent les vacances. Car si elles vident la tête du train train quotidien, elles vident aussi le portefeuille. Nombreux sont d’ailleurs ceux qui doivent se serrer la ceinture toute l’année pour se payer des vacances. La crise aura peut-être aussi un effet bénéfique. Je suis de ceux qui pensent qu’il  n’est pas nécessaire de toujours choisir de longues distances et de se mettre au soleil de plages paradisiaques pour évacuer tout le stress accumulé par le boulot, la famille ou simplement la routine. Des petites escapades créatives peuvent autant nous permettre de laisser nos soucis derrière nous. Personnellement, j’arrive à me distraire sans nécessairement changer de décor, ou alors une petite escapade imprévue me fait autant de bien que le stress et la préparation d’un long voyage ! J’ai d’ailleurs toujours préféré la répétition tout au long de l’année de courtes « fuites » à des vacances prolongées ou l’ennui pouvait vite s’installer. Et puis reste toujours la possibilité de s’asseoir sous un arbre avec un bon bouquin, de faire une petite excursion agréable et surtout d' éteindre cet instrument maudit de gsm !

Bref pas toujours besoin de s’évader loin. Mais chacun a sa recette. A chacun son aventure ! La mienne dure depuis 4 ans déjà avec des surprises presque tous les week-ends. C’est que j’ai mon grand soleil à moi. Chuuuuuuuuuuuuuuut !!!!

Bonnes vacances à tous celles et ceux qui partent et à tous celles et ceux qui ne le font pas.

08:44 Écrit par mik dans Général | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

24/06/2009

Une petite pause!

blog en pause

09:17 Écrit par mik dans Général | Lien permanent | Commentaires (6) |  Facebook |

22/06/2009

L'après élections

congrès
Cher ordi,

Ah qu’il est drôle de voir toutes ses femmes et hommes politiques abandonner petit à petit ton nouveau mode de communication ! Si le soleil, les vacances proches, fait que la plupart d’entre-nous abandonne un peu le clavier et la souris, je crains fort que le ralentissement  de communication des candidats élus ou non soit de même nature ! Finis les sympathiques messages sur facebook, les blogs bien actualisés de la classe politique. Vos élus, ceux qui se disaient à votre service, à votre écoute, qui se mettaient même à chatter en direct avec vous se sont repliés sur leur terre secrète, forts de la confiance ou plutôt du vote qu’ils ont réussi à vous arracher par de belles promesses, par une gueule sympathique, par un semblant d’intérêt pour vous. L’opération communication est terminée. On négocie ! On va se distribuer le pouvoir et tous ses avantages. Les uns se réjouissent de la part plus importante du gâteau et les autres se disent déjà que leur maigre (mais toujours grasse) morceau sera pour le plat électoral suivant ! Il faut avouer notre culpabilité aussi. Une fois notre « devoir » rempli, nous avons l’art de tourner la page aussi. Après tout, que pourrions-nous changer ? Et nous retournons dans nos pantoufles silencieuses de citoyens individualistes, très éloignées des souliers de marche que nécessite un vrai combat de solidarité.

Si nous n’avons pas encore trouvé mieux que la démocratie parlementaire, il faut avouer que celle-ci n’a rien d’idéal. Elire nos représentants et leur laisser carte blanche pour la suite relève de l’utopie démocratique dont se gargarisent nos mandataires. Fou ce qu’on fait dire à l’électeur dans ses choix électoraux. Qu’avons-nous donc bien voulu envoyer comme message lors de notre petit point rempli dans l’isoloir ? Que notre planète était en danger et que nous ferions mieux de la sauver semble évident. Que nous ne voulions pas d’un bain social aussi. Je crains pourtant que chacun y ait été probablement d’un vote qui correspondait le mieux à son petit bien-être individuel, sans trop se préoccuper de celui des autres. Serions-nous tous trop le cul dans le beurre pour avoir abandonner la lutte de nos ancêtres qui ont osé braver le pouvoir des nantis et réclamer une société plus égalitaire. Est-ce cela qui fait la chute du socialisme dans notre Europe qui renforce son libéralisme ? N’y aurait-il plus que la sacro consommation comme valeur véhiculée ? Si nous nous sommes libérés du joug du curé et du châtelain, pas certain que nous ne soyons pas retombés dans celui de la productivité à tout prix. Les grandes messes politiques ont remplacé les cultes pontificaux. L’intervention aujourd’hui du grand prêtre Sarkozy auprès du congrès n’en est qu’un exemple. L’interview de Louis Michel, revenu en sauveur de la patrie, en est, bien que moins grandiose, un autre !

Ah, mon cher ordi, te voilà nouveau témoin de ce que la participation virtuelle ou réelle est souvent un vain mot. Plus qu’instrument d’interactivité, tu es devenu aussi moyen d’endormissement et sorte de nouvel opium par lequel nos édiles nous font rêver ! Dur dur ne point tomber dans le panneau…

 

 

11:59 Écrit par mik dans Général | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

19/06/2009

Controverse

Afficher l'image en taille réelleCher ordi,

Si les blogs sont moyens d’expression, ils ne doivent évidemment pas être vus comme le miroir parfait et entier de leur auteur. En tout cas, ce que j’exprime sur les miens n’est jamais que le reflet de certaines facettes de ce que je suis et pense, sans pour autant en être la totalité. Nous aurions tort  de nous identifier à ce que nous exprimons sur ceux-ci. Le danger demeure et de notre part et de la part de celle ou de celui qui nous lit. Autant le savoir…

10:16 Écrit par mik dans Général | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

16/06/2009

Chou vert et vert chou

chouxchourouge

Cher ordi,

J’ai donc grâce à toi, et toujours aussi passionné de politique, suivi tard dans la soirée le choix d’écolo pour une future alliance de gouvernement. Je me réjouis du choix opéré.

La concordance des programmes auront eu le dessus sur les affinités, rivalités ou séduction d’après élection. Il est sans doute temps de mettre de l’ordre dans l’éthique de certains mandataires, non seulement chez les socialistes, mais aussi dans les autres qui n’ont pas la virginité exigée au PS. Souvenez-vous du MR, bourgmestre de Dinant et d’un grand nombre de mandataires MR qui détiennent le record de cumul. Rappelons aussi qu'au CDH, André Antoine, ministre (wallon) de l'Énergie, exerçait un mandat dans une intercommunale chargée de… l'énergie et qu'il en a démissionné en catastrophe après l'affaire Donfut.

Mais cette chose étant dite, il faut relever la grande différence de vision entre la gauche et la droite, même si certains nient encore ce clivage. Je cite ici quelqu’un que pourtant je n’apprécie guère, Jean-Claude Defossé : 

«  Mais moi, l'éthique et la bonne gouvernance, je les place aussi dans d'autres domaines. Peut-on décerner un brevet de bonne gouvernance à un ministre des Finances qui se retrouve, après plus d'une décennie à la tête de ce département, avec une fraude fiscale estimée à 30 milliards d'euros par an ; qui a mis en œuvre une réforme fiscale qui a outrageusement favorisé les riches ; qui a abandonné à Maurice Lippens, ex-patron de Fortis, le soin d'écrire et d'autoappliquer un code de bonne conduite des banques avec les résultats que l'on sait ? Un Didier Reynders qui ne jurait que par la main invisible du marché et qui, après le crash financier, découvrirait les vertus de la régulation ? » et encore : « Mais je suis convaincu qu'on ne luttera pas efficacement contre les catastrophes annoncées sans avoir avec nous « les petites gens », qui sont les premières victimes de la crise financière, économique, sociale et climatique. De plus, me sentant aux côtés de ceux qui vivent de leur travail et de tous les exclus, je ne conçois pas de participer à une coalition présidée par quelqu'un qui découvre soudain qu'il a tant de convergences avec Écolo quelques semaines seulement après s'être senti en phase avec les idées d'un homme de la droite pure et dure comme Rudy Aernoudt, au point d'estimer qu'il avait toute sa place au MR… »

Voilà qui est bien dit. Mais faudra t-il encore passer aux actes et là je ne suis pas certain que la gauche du PS qui depuis des années s’est montrée libérale dans pas mal d’acceptation du simple libre marché. Ecolo aura-t-il aussi le courage d’opter pour une vraie régulation du marché, alors que l’Europe, elle, poursuivra sa politique de droite. L’humanisme, tant défendu par le cdh, trouvera t’il incarnation en dehors du beau slogan de remettre la personne au centre politique ?

J’opte en tout cas pour une gauche plus radicale. La crise n’atteint pas tout le monde façon égale et il faut plus de solidarité. Le PTB + propose une mesure simple (mais en politique on a souvent l’art de compliquer ce qui est simple). Puisqu’il y aurait un trou de 7 milliards pour les finances publiques et qu’il parait aussi qu’in impôt de 2% sur les fortunes de plus d’un million d’euros rapporterait 7 milliards, qu’attend t’on pour prélever cet impôt ?

Bon attendons de voir si gouverner avec écolo ou le ps ou le mr ou le cdh n’est pas chou vert et vert chou , chou rouge et rouge chou  passés ou non au bleu avec toujours les mêmes oranges pressées!!

 

 

00:13 Écrit par mik dans Général | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

13/06/2009

Soleil en nous

soleil1
Cher ordi,

Trêve de politique. Je vais un peu moins venir te lire sur des négociations qui n’en finissent pas. Tandis que le pays semble percé de toute part au point d’être au bord du naufrage financier et d’une crise de l’emploi sans pareil, les «  affaires » du PS, habilement découvertes aujourd’hui encore (pré et post campagne électorale obligent), les partis se font des risettes tout en parlant d’éthique ! Mon pronostic, contrairement à la semaine dernière, va vers une alliance de centre droit avec le M.R. Elle n’est évidemment pas à mon goût.

Mais laissons là la politique, si important soit elle pour notre quotidien. Tout compte fait, aimer la politique n’est pas très différent d’aimer quelqu’un. Il faut aimer l’autre dans la fraîcheur présente, l’aimer aussi comme elle est en réalité, non comme nous l’imaginons.

La conscience politique n’est pas non plus très éloignée de toute forme de conscience, mais elle s’enferme trop souvent, et comme nous, dans une espèce de platitude dans son action quotidienne.

Un petit temps d’observation interne est souvent plus utile qu’une observation externe. La réussite de nos vies dépend du regard à d’abord porter en nous, à condition d’isoler l’ennemi n°1 qui se nomme mécontentement, insatisfaction, et haine de soi-même.

Je vous souhaite donc un week-end d’amour de vous, en chassant tous vos sentiments négatifs pour vivre non dans l’inconscience ou la joie factice du soleil météo, mais dans celui du cœur que ne peut rayonner pour l’autre s’il ne rayonne pas en vous.

 Bonne fête à tous les papas.

10:02 Écrit par mik dans Général | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

11/06/2009

Et demain?

fordgenkbelga
Cher ordi,

Tandis que nos politiciens jouent leurs petits rendez-vous et discutent de qui va aller avec qui et d’un programme où la bonne gouvernance semble bien être un point crucial, le pays, lui, est mis en attente de décisions importantes. Est-ce cela de la bonne gouvernance?

Je suppose que nos excellences, y compris écolos, possèdent aussi un ordi, lisent la presse et sont bien au courant des problèmes économiques de notre société.

Je leur propose de céder un de leur mandat au profit des travailleurs qui vont encore perdre leur emploi. Bien qu’en Flandre, Monsieur Javaux et les autres compagnons de pouvoir de demain voient-ils où le libéralisme économique nous a mené ? Ford à Anvers va très certainement fermer. Mais voilà, petit pays égal petit esprit et tandis que l’Allemagne sauve Opel, que la France aide Renault, il n’y a aucune véritable politique européenne. A l’Europe du profit qui continue, persiste et signe pour la simple économie de marché, en soutirant simplement quelques milliards des poches des contribuables pour alimenter la poche de patrons et d’actionnaires pour qui les travailleurs ne représentent pas grand-chose, l’Europe social reste bel et bien en panne. Voilà un sujet pour Elio, ça changerait de la chansonnette des Daerden père et fils !

L'industrie belge, qui était déjà chancelante avant la crise, est aujourd'hui en voie d'extinction...

Vous avez voulu l'économie de marché, le libre-échange et tutti quanti ? Vous allez maintenant comprendre votre malheur !

De grâce, Messieurs et dames écologiques, ce n’est pas quelques chaudières à basse- température, une meilleure isolation des maisons, et une économie verte qui va vraiment s’attaquer au mal industriel. Et ce ne sont pas vos hésitations entre rouge et bleu qui vont changer quelque chose au problème fondamental de tous les travailleurs qui ne pourront plus demain faire face à leurs charges et qui crèveront la misère.

Alors, une alliance avec les partisans de la libre entreprise ? Vous semblez ne pas encore avoir compris l’origine du mal, pas plus d’ailleurs que les autres partis qui se font des risettes pendant que les gros lobbys financiers, eux, progressent pour tenter de sauver leur portefeuille.

16:37 Écrit par mik dans Général | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

08/06/2009

Succès vert

Cher Ordi,

Ta compagnie a bien servi mon information de ce dimanche soir et même durant une partie de la nuit pour tenter d’analyser un peu et à chaud les résultats de nos élections.

Je ne peux que me réjouir du non succès de Monsieur Reynders et de son MR. J’ose espérer que son président aura compris que ce n’est pas en jouant dans le bac à sable, en insultant les gens et les personnes d’autres partis que l’on arrive au succès du sien !

Ecolo fait une progression remarquable, le CDH reste stable et le PS perd bien moins que ce que les sondages lui prédisaient. Félicitations donc aux vrai gagnant, bien que tous les partis se le disent.

Personnellement, je suis heureux du score du petit parti, le PTB+, qui en restant très très modeste fait une belle progression. Ecolo a commencé, lui aussi, il y a 20 ans, de façon plus que modeste. Mon ami Raoul Hedebouw, porte parole de ce parti, fait un beau score avec 1837 voix à la région ( circonscription Liège) et 4187 à l’Europe.

Le temps des alliances est arrivé. J’ose espérer qu’elles seront de centre gauche parce plus préoccupées des faibles que le libéralisme aux mains des lobbys financiers.

L’électeur reste attaché à ce qu’il critique, peur sans doute de trop d’inconnues, tout en voulant un changement, ainsi que clairement exprimé dans son souci d’une planète plus propre, mais aussi dans un modèle social de solidarité.

Voilà, cher Ordi, ma réaction nocturne, à ce que tu as pu me dévoiler au sujet de qui influencera notre vie de tous les jours, car la politique s’occupe de nous, même si nous n’aimons pas nous occuper d’elle !

01:59 Écrit par mik dans Général | Lien permanent | Commentaires (6) |  Facebook |

06/06/2009

Votez et Votez bien!

Source : elections2009.belgium.be
Cette simulation de vote automatisé avec les listes définitives des candidats vous permet de vous familiariser avec les différents écrans.
BON WE. !
3a107bbe3b PTB+( LISTE 18!)
Dernier coup de gueule avant dimanche:
Pour ceux qui auraient encore un doute, l’interview de Didier Reynders semble claire sur Le SOIR. L’alliance MR-ECOLO est bien en route si les sondages s’avèrent justes. Les programmes des bourgeois s’allieront et les centristes du CDH se feront entuber parce que peur de dire leur future alliance. Ces ministres ont fait du bon boulot, mais peur de se voir vus comme trop unis aux socialistes, ils auront voulu laver plus blanc que blanc à en perdre, comme souvent, une couleur déjà très bigarrée ! Les quelques arrivistes et pourris socialistes auront mis à mal et ruiné une vision sociale de société.
A l’heure où même Obama nationalise la GM, nous mettront ko ceux qui veulent un Etat plus fort et titulaire de leviers économiques importants et favoriserons un libéralisme dévastateur qui ose parler de lien social.
La petite histoire fait souvent la grande et on peut légitimement se demander si J.M Javaux n’a pas négocié sa place de Bourgmestre d’Amay (obtenue par Reynders) en promettant de renvoyer l’ascenseur aux régionales.
Je n’ai rien contre l’écologie, bien au contraire, pour autant qu’elle reste sociale. Or qui a les moyens d’isoler sa maison, de rouler avec une voiture non polluante, d’acheter bio. ?
Javaux prendra certainement ses voix chez les petits propriétaires socialistes et chez des ouvriers naïfs. Est-il con de décoder un peu, au-delà des beaux discours et idéologies, ce qui se concrétisera demain au profit des mieux nantis et arrivistes politiques et laissera pièce de pain à ceux qui travaillent pour des petits salaires.
Tout le monde parle du chômage, mais d’où vient-il, non de gens fainéants, mais bien d’un manque réel d’emplois qu’ont créé ceux qui voulaient le profit avant tout dans une privatisation et libéralisation du marché.
Les résultats de demain risquent de plonger le fédéral dans une nouvelle crise. Nous n’en avions pas besoin. Monsieur Reynders aura fait passer ses intérêts et ses ambitions personnelles et de parti avant le bien du pays. Il aura placé le débat dans une éthique de personnes, évitant ainsi celle bien plus importante, d’un système libéral. Il a confirmé vouloir une politique de l’audit, alors que nos administrations sont capables de ce travail. Bonjour l’argent des citoyens dans la poche des privés, comme il a favorisé banques et société d’énergie.
Le peuple serait-il bête de voter pour quelqu’un dont on ne voit les affiches que les façades les plus huppées !! Caricature, sans doute, mais significative.
ECOLO-MR même combat ! J'espère que NON.

13:30 Écrit par mik dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |