mik dupont UA-70672535-1

21/02/2007

Lettre 131 ( avoir plus?)

Cher ordi,

Il est des jours où nous cherchons des mots, un geste qui pourraient convaincre que les plaintes entendues, les insatisfactions des uns et des autres sont certes importantes, mais que le vie doit être la plus forte. Ne faut-il pas relativiser un peu les soucis, envies, désirs et autres aléas de notre quotidien ?

J’avoue mon impuissance tant chacun voit son petit domaine à protéger, ses petites affaires sans se situer dans la grande ruche humaine tellement complexe.

Bien sûr, je suis aussi de ceux qui aiment satisfaire mes propres envies et je ne néglige pas mes petites affaires. Je sais aussi le prix à payer pour vivre modestement en renonçant d'avoir plus. Un plus oui, mais au prix aussi d’efforts et de contraintes lourds de conséquences.

J’ai fait le choix d’avoir moins pour vivre mieux. La spirale de l’avoir que j’ai eu tout un temps ne m’a pas apporté la satisfaction que je pensais avoir et partager.

Vrai que parfois, je me dis qu’avoir plus m’aurait aujourd’hui permis de faire de plus gros cadeaux !

Mais je crois que favoriser aussi cet attrait permanent pour un matérialisme qui serait source de bonheur est rendre mauvais service.

Argent nœud de la guerre ? Oui, il en faut, dit la sagesse populaire. Mais qu’est-ce que nous pouvons aussi dépenser en futilités qui ne font que donner de très brefs instant de satisfaction.

J’ai connu aussi des engagements de prêts pour des projets importants, mais qui finalement envahissaient en permanence l’esprit et me plaçaient dans le stress de ne pouvoir les respecter.

Je ne dirais pas non à un gain de lotto… mais je dis non à des gains qui me demanderaient l’énergie et le temps à en oublier l’essentiel.

Qu’à cela ne tienne, mais aujourd’hui j’aurais voulu dire à deux personnes que j’aime tellement : ne t’inquiète pas je vais te le payer. A l’une pour quelque chose d’essentiel et à l’autre pour quelque chose de superflu.

Et là, je crois que j’aurais eu un bonheur total, mais après cela, ça aurait été quoi ?

Puis merde, c’est ainsi !! LOL. Et ce n’est pas parce que c’est carnaval qu’on peut direct ainsi travestir ce que nous sommes et ce que nous avons !

Mik.